A fond, film de Nicolas Benamou

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" A fond ",         2016,

de : Nicolas  Benamou, 

avec : José Garcia, André Dussollier, Caroline Vigneaux, Florence Foresti, Vincent Desagnat, Jérôme Commandeur, Charlotte Gabris,

Musique : Maxime Desprez, Michaël Tordjman

*******

a fond

    

   Tom (José Garcia), chirurgien esthétique) emmène sa femme Julia (Caroline Vigneaux) ainsi que ses deux enfants, Lison (Joséphine Callies) et Noe (Stylane Lecaille) en vacances, à bord de son monospace Medusa flambant neuf. Son père Ben (André Dussollier) est également du voyage, ce qui n'est guère du goût de Julia. Au bout de quelques kilomètres, le régulateur de vitesse se bloque et le véhicule devient incontrôlable...

    Comme la grande majorité des films comiques bas de plafond, celui-ci s'adresse uniquement aux spectateurs qui, fatigués par une intense utilisation de leurs neurones, ont décidé de les mettre en hibernation pour quelques heures. C'est donc une histoire totalement improbable (non à cause du fait lui-même qui s'est déjà produit, mais en raison du traitement qui en est fait), peuplée de personnages marionnettes elles aussi intégralement improbables, qui reprend sur le mode comique le pitch du célèbre "Speed". Une improbabilité au carré, voire à la puissance cinq peut-elle générer l'hilarité ? La réponse est oui, avouons-le non sans une certaine honte. Et cela même si les acteurs sont bien loin d'être au top (André Dussollier en fait des tonnes ; Florence Foresti, en capitaine de gendarmerie abrutie, de même ; quant aux enfants, souvent étonnants de naturel, ils sont ici bien médiocres), même si les gags sont aussi navrants que prévisibles. Ne parlons pas de la concurrence féroce que se livrent les personnages dans la bêtise ou la niaiserie ( à ce titre, Mélody (Charlotte Gabris) mérite sans doute la palme ), ou de l'invraisemblance totale des situations. Et malgré tout cela, il arrive que des rires nerveux échappent au spectateur. Sans doute une réaction incontrôlable des zygomatiques...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier               

 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.