" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Anna ",       2019,

de : Luc  Besson, 

avec : Sasha Luss, Helen Mirren, Luke Evans, Cillian Murphy, Eric Godon, Alexander Petrov,   

Musique : Eric  Serra

*******

    

    Anna (Sasha Luss) est une jeune moscovite paumée. A la suite d'un braquage raté avec son copain, elle se voit proposer par un inconnu, Alex Tchenkov (Luke Evans), l'intégration dans une formation du KGB. Elle se montre très douée pour exécuter les cibles qu'on lui désigne...

    Pas besoin de posséder une mémoire d'éléphant pour s'apercevoir tout de suite que cette histoire est une copie à peine déguisée du "Nikita" sorti il y a trois décennies. On y retrouve même des scènes ( l'exécution dans le restaurant, le braquage initial... ) qui sont presque des décalcomanies, si mes souvenirs sont fidèles. Certes, fidèle à son besoin de découverte de nouveaux visages, Luc Besson nous offre ici une Sasha Luss qui ne manque pas d'un certain charisme froid en adéquation avec son personnage. La réussite est nettement meilleure que celle de Cara Delevingne dans "Valérian...".

   Un autre aspect positif, si l'on peut dire, est que le film est tout à fait assimilable par le plus basique des spectateurs. Alors qu'il est souvent de bon ton de complexifier les scénarios au point que la compréhension est mise à rude épreuve, il n'en est rien ici. Dès qu'un rebondissement se présente, un flashback hyper surligné vient nous expliquer le pourquoi du comment. Même un cerveau dépourvu de neurones pourrait comprendre ! Afin de pimenter ce remake, la violence est opportunément décuplée, tandis que les personnages secondaires sont dessinés avec de gros traits bien gras eux aussi. Helen Mirren cabotine à plaisir dans l'incarnation de cette vieille peau aussi sadique qu'efficace. Tout cela n'est pas visuellement désagréable, mais la finesse pointe aux abonnés absents et l'ambition du projet est plus que restreinte.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier 

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.