Breaking bad, Saison 2, série de Adam Bernstein...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Breaking  Bad ",     Saison 2,        2009,

de : Adam  Bernstein..., 

avec : Bryan Cranston, Anna Gunn, Aaron Paul, Dean Norris, Betsy Brandt, Charles Baker,

Musique : Dave Porter

*******

breaking_bad_saison2

Saison 1     Saison 3     Saison 4     
Saison 5   

    Walter White (Bryan Cranston) a calculé qu'en 11 semaines il fournirait au truand Tuco Salamanca (Raymond Cruz) suffisamment de drogue pour que l'argent récolté mette sa famille hors du besoin lorsqu'il aurait transité. Le problème, c'est que le violent Tuco a tué un de ses hommes. Pourchassé par la police, il kidnappe Walter et Jesse, croyant qu'ils l'on vendu aux flics...

    Cette suite poursuit sans  faillir le cheminement marginal initié dans la première saison, avec sa cargaison de moments croustillants (l'épopée du début dans le désert est à ce titre mémorable), mais surtout en développant largement la psychologie des personnages principaux et en enrichissant les interférences liées aux choix existentiels de chacun. La narration pourra sembler, à certains adeptes de l'action non stop, manquer de matériau. Il est vrai que si un vent de folie parcourt deux ou trois épisodes, le reste du temps c'est la "tempête sous les crânes" qui tient le haut du pavé. Nous serions injustes de nous en plaindre, car l'évolution des tempéraments, (Walt, Jesse, et, à un degré moindre Skyler), est tout à fait captivante. Sorte de Jean-Claude Romand accidentellement tombé dans le piège du dédoublement de personnalité, Walt s'identifie de plus en plus intensément à son masque, au point qu'il lui devient quasiment impossible de reprendre contact avec celui qu'il a été pendant un demi siècle. Le mensonge, la dissimulation deviennent partie intégrante de son patrimoine génétique, et l'aveuglement occulte toute impusion de droiture. L'implantation de l'histoire, à Albuquerque, au Nouveau Mexique, loin des mégalopoles habituelles, apporte une note esthétique originale, et l'omniprésence du désert n'est pas sans évoquer celui qui occupe désormais l'espace intérieur de Walt...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.