Les Bronzés, film de Patrice Leconte

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" Les  Bronzés ",    1978,

de : Patrice  Leconte, 

avec : Michel Blanc, Thierry Lhermitte, Dominique Lavanant, Christian Clavier, Gérard Jugnot...

Musique : Serge Gainsbourg

*******

    Lire le Poème correspondant  ?

*********

    Une semaine de la vie éprouvante des vacanciers d'un club de Côte d'Ivoire...

    Est-il encore utile de présenter plus en détail cette succession de croquis acerbes, sarcastiques et succulents d'un échantillonnage très représentatif et à peine exagéré des Français "moyens" ?

    Pratiquement toute l'équipe du Splendid avait à l'époque répondu présent pour cette suite de saynètes délirantes qui n'ont rien perdu de leur pouvoir magique grâce à l'intemporalité des travers et surtout à une brochette de comédiens déchaînés, tous plus allumés les uns que les autres. De Thierry Lhermitte, totalement obsédé du cul, cynique et goujat, qui vérifie le tonnage de ses conquêtes sur la bascule des cuisines ; de Christian Clavier qui cite Saint John Perse avant de plonger dans un coin d'eau qui sert de décharge ; de Gérard Jugnot qui tâte du coiffeur et du masseur africains ; de Michel Blanc, toujours aussi inénarrable, qui raconte son suicide à coups de tubes de laxatifs... on ne sait qui nous arrachera le plus de larmes d'hilarité, même après d'innombrables visions !

    Tout cela n'est certes pas d'une finesse extrême ou d'une construction élaborée, mais qu'est-ce que c'est succulent !

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.