Caméléon, poème inspiré du film L'Incorrigible

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

CAMELEON

Poème  inspiré  du  film : " L'Incorrigible " de  Philippe de Broca

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

incorrigible_photos1




Messieurs, je vous en prie, pas de dérangement !

Je connais la sortie, je l'ai prise en entrant.

Je vous vois très marri de perdre un prisonnier.

Ne comptez pas sur moi pour sédentariser !

incorrigible_photos2








Trêve de simagrées, les affaires m'appellent !

Quelques mois de mitard ramollissent un brin.

Il serait mal venu que mon cerveau chancelle,

Au moment de gruger ces chers Américains !

incorrigible_photos3








Quelle joie de revoir ce brave et fier ami,

Qui transpire l'ennui près de sa caravane,

Ruminant le passé devant un bon Chablis,

Rêveur incorrigible et tendre mythomane !

incorrigible_photos4








Il m'aime, je le sais, mais toujours dissimule,

Impérial et pudique, en peignoir de velours,

Fixant de l'œil distrait d'un vieillard somnambule,

L'horizon déprimant des murets  et des cours.

incorrigible_photos5









Quelle est cette beauté

Qui lentement s'approche ?

Sorcière ou bien fée ?

Je sens des anicroches...

incorrigible_photos6









Cré Bon Dieu, que m'veut-on ?

J'ons fait d'mal à personne

Je cultiv' mes oignons

Est-ce que ça vous chiffonne ?

incorrigible_photos7









Il faut jouer serré,

Eviter les tracas.

Moustache ou bien faux nez...

Ne nous y perdons pas !

incorrigible_photos8







C'est une fine mouche,

M'a-t-elle démasqué ?

Par bonheur j'ai la touche,

Mon flair l’a remarqué !

incorrigible_photos11








Le charme est un domaine où je règne impérial.

Deux, trois mots, quelques vers, et la belle est domptée.

C'est un don, je le sais, d'origine hormonale,

Bien utile parfois dans les actions ratées !

incorrigible_photos10








Pour lors tout est parfait, nous avons le gros lot.

De quoi voir les vieux jours d'un œil calme et serein,

Etendus sur le sable et buvant du sirop,

Plaisirs simples et purs de joyeux voltairiens.

incorrigible_photos9








Elle siffle et j'accours, c'est quelque peu lassant,

Voire même insultant pour quelqu'un de ma trempe !

Mon ami, je te suis, méprisons cette vamp,

Et méditons tous deux au bord de l'océan !


27/04/2003            
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.