Courage, fuyons, poème inspiré du film Bon voyage de Jean-Paul Rappeneau

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

COURAGE,  FUYONS !

Poème  inspiré  du  film : " Bon Voyage " de  Jean-Paul Rappeneau

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

bon_voyage_photos3



M
on bon ami, voyez mon trouble, ma détresse !

Ce cadavre étendu sur mes tapis persans...

Le choc est trop violent, et c'est, je le confesse,

Pour mes fragiles nerfs un spectacle oppressant !



on_voyage_photos2





Un chargement hâtif du colis dans le coffre

De sa propre voiture, aurait mon agrément.

Pour dédommagement, avec noblesse j'offre,

Ce tout petit baiser et mes remerciements.





bon_voyage_photos1





Quel être généreux,

Admirateur zélé,

Que ce beau ténébreux,

Timide et ampoulé !




bon_voyage_photos4.





Est-il vraiment possible,

D’être aussi consternant ?

Un accident horrible,

De surcroît, malséant !





bon_voyage_photos5





Un coffre grand ouvert,

Qui expose à tout vent,

La dépouille mortuaire,

Du quidam encombrant.

bon_voyage_photos6






Mon bon ami, voyez mon trouble, ma détresse !

Vous qui avez pouvoir de pluie ou de beau temps,

Sur chacun des bouffons que le gouvernement,

A placé sous les ordres de votre sagesse,

bon_voyage_photos7





Faites en sorte que le malheureux coupable,

De cet acte macabre, et cruel, j’en conviens,

Demeure le fuyard toujours insaisissable,

Aux policiers que vous tenez dans votre main.

bon_voyage_photos8





Serais-je tyrannique ?

Je crois appréhender,

Dans votre œil colérique,

Un éclair excédé.





bon_voyage_photos9





Mes larmes vous diront,

Le fardeau qui terrasse,

Mon fragile giron,

Et gèle mon audace.





bon_voyage_photos10





Vous êtes si puissant,

Viril et magistral,

Que moi, timide enfant,

Pudique, virginale,





bon_voyage_photos16






Je dois à votre honneur la véracité nue :

Ces terribles non-dits me brisaient, m’étouffaient !

Un petit nombre de déformations menues,

Sont venues travestir la justesse des faits.





bon_voyage_photos13





Celui que vous voyez sous les traits d’un infâme,

N’a perpétré le crime que pour mon honneur.

Son amour est venu au secours de la femme,

Menacée par les coups d’un odieux suborneur.





bon_voyage_photos11





J’implore la clémence,

Qui baigne votre cœur.

En vous gît l’espérance,

D’un brave adorateur.




/bon_voyage_photos12





Contemplez ma détresse !

Vous ne me croyez pas ?

C’est une pécheresse,

Dont votre cœur est las,




bon_voyage_photos14





De douleur effondrée,

Dans la consternation,

Que vous considérez,

Avec désaffection.





bon_voyage_photos15






Puisque vous exigez l’entière vérité,

La voici dans sa plus simple authenticité :

Cet odieux homme est mort accidentellement,

D’une balle qui fut tirée à bout portant…

bon_voyage_photos17





Par mes soins, je l’avoue !

Ce n’était après tout,

Qu’un pauvre petit coup,

Tiré dans le courroux !

bon_voyage_photos24




 

Autour de ce duo sympathique,

Adepte né de la franchise,

Pour qui le mot « patriotique »,

N’était que pure jobardise,




bon_voyage_photos18





Divers destins s’entrecroisaient,

Dans les avenues bordelaises,

Où des Nazillons commençaient,

A montrer sans honte leur fraise.




/bon_voyage_photos20





Livrons un furtif inventaire,

De ces multiples personnages,

Qui, dans ce sombre temps de guerre,

Pétrissaient leur nouvelle image :





bon_voyage_photos19




Du yin au yang, de gauche à droite :

Une adorable scientifique,

Jeune, affriolante et adroite,

A l’esprit féru de physique ;

Une bourgeoise entre deux âges,

En route vers la Riviera ;

Un fervent du cambriolage,

Mais pas franchement scélérat ;



bon_voyage_photos22




Un professeur israélite,

A l’affolement contagieux,

Accompagné d’un acolyte,

Et d’un produit fort dangereux ;

Le jeune premier fugitif,

En quête de son égérie,

Amoureux mais vindicatif,

C’est normal quand on est proscrit ;

bon_voyage_photos23

Et suprême couronnement,

De cette phalange éclectique,

Un informateur avenant,

Amoureux, jovial, sympathique,

Se révélant, au bout du compte,

Un odieux espion germanique,

Qui, par sa bonhomie, escompte,

Récupérer les composants,

D’une saine bombe atomique !

bon_voyage_photos21





Dans un scénario vous jetez,

Ces disparates ingrédients,

Puis après mixtion obtenez,

Un nerveux ballet pétillant…





30/04/2004           
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.