Crim'Academy, poème inspiré du film Chicago de Rob Marshall

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

CRIM'  ACADEMY

Poème  inspiré  du  film : " Chicago " de  Rob Marshall

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

chicago_photos1




Mon nom trône en haut de l'affiche !

Dominatrice et souveraine,

Des jaloux je me contrefiche,

Du spectacle, je suis la Reine.



chicago_photos20







Ce soir, j'ai trouvé mon mari,

En posture non équivoque,

Avec ma sœur, et la folie,

Gagne mon esprit qui suffoque.





chicago_photos21







A ma place, qu'auriez-vous fait ?

J'ai trucidé les deux amants,

Puis, satisfaite du forfait,

Je suis rentrée laver le sang.




chicago_photos15







Devant mes yeux émerveillés,

S'entrouvre un avenir radieux :

Par la grâce d'un plaidoyer,

Royalement artificieux,




chicago_photos14







Mon avocat brillantissime,

Superbe mâle affriolant,

Fera de moi l’humble victime,

D’un odieux conjoint écœurant.





chicago_photos9





****

 

Dansons la vie jusqu’à la mort,

Sur le rythme de nos galères.

Chantons s’il en est temps encore,

Les doux refrains de nos chimères…

 

****





chicago_photos10







J’ai confiance en ma bonne étoile,

Demain je brillerai sur scène.

Un rien suffit, et se dévoilent,

Mes dispositions souveraines.





chicago_photos2







Mon mari est un tristounet,

Utile pour tiédir le lit.

J’ai pris pour amant un jeunet,

Aux relations bien établies.




chicago_photos3







J’ai sa promesse solennelle,

Qu’il fait ce soir ma promotion,

Auprès d’un grand professionnel !

A moi succès et ovations !




chicago_photos5







Le croiriez-vous, cet hypocrite,

M’abreuvait de ses canulars,

Afin que cela précipite,

Mon arrivée dans son plumard !




chicago_photos4







A ma place, qu’auriez-vous fait ?

J’ai trucidé le vil bâtard,

Chargé mon époux du forfait,

Grâce à de subtils racontars.





chicago_photos6







Il se trouve que la police,

A trouvé ma version douteuse.

Dès lors, je me retrouve en lice,

Pour une pendaison hideuse.





chicago_photos7







Devant mes yeux émerveillés,

S'entrouvre un avenir radieux :

Par la grâce d'un plaidoyer,

Royalement artificieux,




chicago_photos12







Mon avocat machiavélique,

Superbe mâle émoustillant,

Fait de moi la mère angélique,

D’un futur bébé gazouillant.




chicago_photos8






****

Dansons la vie jusqu’à la mort,

Sur le rythme de nos chimères.

Chantons s’il en est temps encore,

Les noirs refrains de nos galères…

 

****




chicago_photos19







Est-il bon que je me présente ?

Ces deux femmes l’ont si bien fait…

Il peut survenir qu’elles mentent,

Mais jamais sur mes qualités !





chicago_photos11







L’œil égrillard, les tempes grises,

Le verbe habile et la main leste,

Autant d’atouts qui favorisent,

La conquête d’êtres célestes.

chicago_photos13







Un sens inné de l’imposture,

De fameux talents oratoires,

Et vous comprendrez que perdurent,

Mes réussites de prétoire.

chicago_photos16







Ces deux beautés attendrissantes,

Parées de leurs divins atours,

D’une voix blanche et caressante,

Sollicitaient mon prompt secours !

chicago_photos18







A ma place, qu’auriez-vous fait ?

J’ai compati à leur détresse,

Encaissé cinq mille billets,

Et mitonné quelques finesses…

chicago_photos17






****

Rendons hommage à la bêtise,

Des journalistes et jurys.

Prions pour que se pérennisent,

D’aussi belles escroqueries…


20/03/2004           
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.