Fausses notes, poème inspiré du film Un air de famille

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

FAUSSES  NOTES

Poème  inspiré  du  film : " Un air de famille " de  Cedric Klapisch

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

air_famille_photos2



Vendredi soir, Sainte Famille,

Unissez vos membres glorieux,

Sous les blancs néons qui scintillent,

Dans un gris bistrot de banlieue.



air_famille_photos1





Le patron arbore un œil noir,

Au-dessus d'un rictus bougon.

Sa vie ressemble à un foutoir,

Qui le propulse hors de ses gonds.




air_famille_photos7





Dur d’être le souffre-douleur,

Esprit médiocre et délabré,

Caricature du looser,

Virtuellement décérébré.




air_famille_photos5





Son épouse joue l’Arlésienne,

Quitte le foyer conjugal,

Réclamant en dialecticienne,

Considération maritale !




air_famille_photos3





Simple début d’un cauchemar,

Qui s’enfle comme l’ouragan,

Réveillant les pulsions barbares,

Allumant les désirs ardents.





air_famille_photos4





Sentencieux ou dubitatif,

Un regard triste d'épagneul,

Le barman sert l'apéritif,

Et se lamente d'être seul.





air_famille_photos10





Ronde de fiel, ballet d’insultes,

Autour du chien paralytique,

Indifférent à ce tumulte,

Agressif et cacophonique.

 

 





air_famille_photos6





Une sœur garçonne et rebelle,

Un arrogant frère apeuré,

La mère injuste qui harcèle,

Une bru saoule évaporée…




air_famille_photos9





Une fois les corps assemblés,

Dans un espace confiné,

Trois ou quatre mots proférés :

Hache de guerre déterrée !




air_famille_photos8





Coups bas et rancœurs ancestrales,

Composent un bruyant concert,

Tandis que l’épouse déballe,

Les dons pour son anniversaire.




air_famille_photos11




Au terme de cette soirée,

Si fraternelle et colorée,

Aucune mort à déplorer.

Il faut cependant espérer,

Le succès n’est que différé.

Vendredi prochain, c’est juré,

Plus question de se modérer…

Il y aura du massacré !




24/11/2003            
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.