Fringe, Saison 4, série de J.J. Abrams

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Fringe ",    Saison 4,        2011,

de : J.J.  Abrams, Brad  Anderson..., 

avec : Lance Reddick, Kirk Acevedo, Anna Torv, John Noble, Joshua Jackson, Leonard Nimoy, Blair Brown, Michael Cerveris, Jacqueline Beaulieu, Mark Valley, Jasika Nicole,

Musique : Michael Giacchino

*******

fringe4


Saison 1          Saison 2        
Saison 3

    Olivia Dunham (Anna Torv) et son équipe travaillent désormais en collaboration avec leurs homologues de l'autre univers lorsque les événements le nécessitent. Un jeune policier, Lincoln Lee (Seth Gabel) intègre l'équipe à la suite de la mort de son coéquipier, victimes d'un polymorphe. De son côté, Walter Bishop (John Noble), est de plus en plus fréquemment victime d'hallucinations qui lui font apercevoir un jeune homme mystérieux...

    La saison précédente se clôturait sur un coup de théâtre qui générait une impatience majuscule de découvrir la suite. En fait, cette quatrième mouture débute plutôt tranquillement. Les enjeux majeurs qui portaient précédemment la tension dramatique au paroxysme semblent oubliés, et laissent la place à des intrigues individuelles, toujours captivantes, mais d'envergure réduite. Il est nécessaire d'atteindre le milieu de la saison pour que l'intérêt croisse à nouveau de manière significative. Imbrications corporelles, psychologiques, mémorielles, s'en donnent à coeur joie, au point que le spectateur finit par s'emmêler un tantinet les neurones entre vraies-fausses personnalités, univers interchangeables, fluctuations temporelles, et vrais-faux souvenirs. Il n'empêche que, malgré l'aspect passablement erratique du scénario, malgré les intervenants qui paraissent afficher un rôle majeur, puis passent aux oubliettes (les "observateurs"), malgré les ambitions narratives exagérées ( il n'y a pas de doute que la "patte" du créateur de "Lost" est visible partout ), les auteurs se sont montrés capables de harponner l'attention tout en visitant nombre de domaines plus ou moins scientifiques, mais toujours passionnants. Espérons simplement que J.J.Abrams ne nous refera pas, en guise de conclusion, un coup tordu à la manière de "Lost"...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.