I.T., film de John Moore

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" I.T. ",              2016,

de : John  Moore,

avec : Pierce Brosnan, James Frecheville, Stefanie Scott, Anna Friel, Adam Fergus, Michael Nykvist,

Musique : Tim Williams

*******



Ne pas lire avant d'avoir vu le film... ( encore que, vu le niveau... )

    

    Mike Regan (Pierce Brosnan) propriétaire d'une entreprise de jet privés espère faire entrer sa société en bourse en créant un nouveau concept de location d'avions. Mais lors de la présentation un bug informatique menace de refroidir les investisseurs. Un informaticien récemment recruté, Ed Porter (James Frecheville) parvient heureusement à corriger le problème. Ravi, Mike lui propose de réparer le wifi de sa luxueuse propriété...

    Et, comme on s'y attend, le nouvel arrivant va se révéler un danger de plus en plus grand. Car, sans aucune finesse, ni sens de la progression dramatico-psychologique, le scénario claironne dès les premiers échanges entre les deux hommes, que Ed est clairement très atteint. Dès lors, les péripéties se résument à une très classique excalade dans l'intrusion du psychopathe et aux sursauts de Mike, sans que jamais une quelconque originalité ne pointe le bout de son nez. On retrouve même la bonne vieille recette utilisée par le tueur de " L'inspecteur Harry ", à savoir se mutiler pour faire accuser l'ennemi. Quant au dénouement, difficile de trouver plus primaire ! Alors, on se demande vraiment ce qui peut être sauvé dans cette histoire cousue de gros câbles. Mais, au vu des précédentes oeuvres de John Moore, " En territoire ennemi " ou " Max Payne ", on ne peut pas prétendre non plus que la déception est une source d'étonnement...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  ernard


 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.