Je ne vois que toi, film de Marc Forster

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Je ne vois que toi ",  

( All I see is you ),         2016,

de : Marc  Forster,

avec : Blake Lively, Jason Clarke, Wes Chatham, Danny Huston, Yvonne Strahovski,

Musique : Marc Streitenfeld

*******

    

    Gina (Blake Lively), devenue aveugle très jeune à la suite d'un accident, est mariée avec James (Jason Clarke), qui travaille dans une compagnie d'assurances. Ils vivent à Bangkok. Une opération susceptible de rendre une vue partielle à la jeune femme est prévue. Elle se déroule bien et Gina commence à retrouver une perception de son environnement... ainsi que son mari...

    La cécité se révèle un sujet en or pour les thrillers anxiogènes. On se souvient de 'Blink' avec Madeleine Stowe, qui n'était pas, à notre sens, une franche réussite. Le principal mérite ( et malheureusement, c'est quasiment le seul ) de ce film curieusement pas encore sorti en France ( mars 2018 ), est de ne pas emprunter le chemin balisé de la terreur auquel on pourrait s'attendre. La première partie fait la part belle aux espoirs ainsi qu'au pittoresque des lieux ( le marché flottant coloré de Bangkok, par exemple, ou encore le voyage à Barcelone ). La psychologie est nettement privilégiée par rapport à l'angoisse et le spectateur peut être agréablement surpris par la métamorphose inattendue qui s'opère chez Gina. Malheureusement les ellipses et sous-entendus conduisent à un affaiblissement de la dramaturgie, et un dénouement pour le moins bancal n'améliore pas la perception de l'ensemble.

    Mais, répétons-le, la vision d'un film en avion, perturbée par les fréquentes annonces et interruptions, n'est pas le lieu idéal pour une concentration et une appréciation des oeuvres optimales.

Film sur IMDB

   BernaBernard  Sellier

   ( film vu sur l'écran d'un Airbus A380 )  d  Sellier 

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.