Jurassic World : fallen kingdom, film de Juan Antonio Bayona

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" Jurassic world : fallen kingdom "  ,        2018,

de : Juan Antonio  Bayona,

avec :  Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Rafe Spall, Justice Smith, James Cromwell, Jeff Goldblum, Daniella Pineda,

Musique : Michael Giacchino

*******


   

    L'île Nublar est abandonnée depuis trois ans, suite aux catastrophes survenues dans le parc. Mais son volcan se réveille et menace de détruire les dinosaures qui survivent. Benjamin Lockwood (James Cromwell), secondé par Eli Mills (Rafe Spall) décide de sauver les animaux de l'extinction, et fait appel à Claire Dearing (Bryce Dallas Howard). Celle-ci parvient à convaincre son ami Owen Grady (Chris Pratt) de participer à la mission...

    Le précédent 'Jurassic world ' affichait une perfection technique bluffante, mais ne parvenait pas à susciter un enthousiasme autre que visuel. A mille lieues thématiquement de son précédent film marquant, ' L'orphelinat ', le réalisateur se plonge dans le monde hollywoodien et revisite l'univers des grosses bébêtes initié voilà vingt-cinq ans par Spielberg dans son ' Jurassic park '. Et, n'en déplaise à certains critiques, plus que caustiques envers le scénario, l'histoire qui nous est contée ici mêle assez efficacement l'inévitable déchaînement des créatures avec l'aventure exotique, un soupçon de thriller, le tout saupoudré d'une utile réflexion sur l'attitude humaine face à la disparition des espèces.

    Côté spectaculaire, rien à reprocher à cette avalanche de scènes souvent flippantes, dans lesquelles les dinos semblent plus vrais que nature. Côté personnages, l'enthousiasme est évidemment moins soutenu. Le 'pack' des héros n'apporte rien d'original, mêlant traditionnellement les courageux, les enthousiastes, les visionnaires, les corrompus, et l'inévitable trouillard, Franklin (Justice Smith). Mais le récit est suffisamment riche en décors naturels ou intimes, en rebondissements et en dispositifs générateurs de drames pour que le spectateur ne s'ennuie pas une seconde.

    Sans conteste la meilleure surprise depuis bien longtemps dans le monde des Indoraptors et cie...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier               

 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.