Liberté flétrie, poème inspiré du film Le déclin de l'empire américain

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

LIBERTE  FLETRIE

Poème  inspiré  du  film : " Le déclin de l'Empire américain " de  Denys Arcand

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

declin_empire_photos2




Les femmes sont toujours fidèles,

A l'image que l'on a d'elles :

La pudibonderie stressée,

L'entrecuisse cadenassé !



declin_empire_photos5







Pourtant notre amour est sincère,

Nous les honorons chaque jour,

Toujours prêts à faire la cour,

Pour les étendre sur la terre !




declin_empire_photos4







Il est de ce fait surprenant,

Que leur vienne l'idée parfois,

De nous quitter, brillants amants,

Pour un bellâtre maladroit !




declin_empire_photos1








Car notre valeur est certaine,

Notre virilité sans faille.

Faut-il qu'elles soient inhumaines,

Pour nous traiter en vil bétail !





declin_empire_photos3







Cruelles fleurs de l’inconscience,

Nous leur pardonnons galamment,

Ces petites incohérences,

De leur fougueux tempérament !





declin_empire_photos7







Grande est la générosité,

De nos pauvres cœurs en famine,

Qui palpitent dans la fierté,

Au fond de nos mâles poitrines !





declin_empire_photos8







S'il nous arrive quelquefois,

De quitter le lit conjugal,

C'est toujours un généreux choix,

De notre âme sentimentale !





declin_empire_photos6







Le pieux désir de révérer

Le grand commandement divin :

Aimer sans jamais mesurer,

La fatigue de nos bassins !





21/04/2003            
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.