Métamorphoses, poème inspiré du film La Belle et la Bête

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

METAMORPHOSES

Poème  inspiré  du  film : " La Belle et la Bête " de  Jean Cocteau

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

belle_bete_photos5






U
ne forêt profonde où se noie le regard,

Sur la rive du désespoir et de l'oubli,

Un vieux manoir surgi au fond de nulle part,

Dans un écrin lugubre où règne la magie.



belle_bete_photos7










Mes larmes ont usé les pierres du chemin,

Mes cris ont lézardé les puissantes murailles,

La colère nourrit chacun de ces matins,

Où l'âme emplie d'amour livre et perd la bataille.




belle_bete_photos1










Sombres couloirs bordés de vivants candélabres,

Visages de granit aux inhumains regards,

Tout évoque l'enfer dans ce château macabre,

Qui emmure mon cœur de ses épais remparts.




belle_bete_photos2










Vieux promeneur perdu dans la brume ennemie,

Tu peux te reposer quelques menus instants.

J'entrouvre pour tes pas mon royaume maudit,

Qui dort dans un linceul, oublié des vivants.





belle_bete_photos4










Je partage avec toi le peu dont je dispose,

Les assiettes d’argent, les brillants couverts d’or.

Tu peux tout emporter, à l’exception des roses.

Celle que tu coupas te condamne à la mort !





belle_bete_photos3










Tu ne peux échapper au destin qui t’appelle,

A moins que ton enfant ne devienne mon hôte.

Ce noir château sera sa demeure éternelle,

Sa prison de satin, pour expier ta faute.





belle_bete_photos8










Je ne suis que ténèbres, vous lumière ardente,

Doux ange aux cheveux d’or, illuminé de vie.

Puisse votre beauté se révéler clémente,

En acceptant un jour que nous soyons unis !





belle_bete_photos6











Difformes sont mes traits, grotesque mon allure,

Sombre animal perdu dans une cage d’or.

Vous sera-t-il donné, âme céleste et pure,

De percevoir le beau sous mon hideux décor ?






17/07/2003            
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.