" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Millenium,  série ",  

( Män som hatar kvinnor, Flickan som lekte med elden, Luftslottet som sprängdes ),         2009,

de : Niels Arden  Oplev, Daniel  Alfredson, 

avec : Michael Nyqvist, Noomi Rapace, Lena Endre, Peter Haber, Sven-Bertil Taube, Peter Andersson, Ewa Fröling,

Musique : Jacob Groth

*******

millenium_serie


    Mikael Blomkvist (Michael Nyqvist), rédacteur à la revue Millenium, dirigée par son amie Erika Berger (Lena Endre), est condamné à trois mois de prison pour avoir diffamé le richissime Hans-Erik Wennerström. Les preuves de diverses malversations, fournies au journaliste, avaient brutalement disparu. En attendant le jugement en appel, Mikael répond à la demande pressante d'un riche industriel, aujourd'hui très âgé, Henrik Vanger (Sven-Bertil Taube). Enfant, Mikael avait connu pendant les vacances divers membres de la famille Vanger, en particulier la jeune Harriet (Ewa Fröling). Celle-ci a disparu depuis plusieurs décennies, et la police n'a jamais pu découvrir son sort. Mikael s'installe dans le domaine où réside le patriarche, sur une île isolée, reliée seulement au continent par un pont...

    Cette série, à ne pas confondre avec son homonyme "Millennium" (de 1996), est l'adaptation des 3 célèbres romans de l'écrivain suédois Stieg Larsson ( "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes", "La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette", "La reine dans le palais des courants d'air" ). La première histoire, assez complexe sur le plan narratif, tant les personnages évoqués ( une famille Vanger à multiples ramifications ) sont nombreux, s'installe dans une atmosphère faussement tranquille, sur fond de décor glacial et isolé. Le rythme pépère de l'enquête semble lorgner vers un cousinage modernisé de l'inspecteur Derrick, ce qui n'est pas réellement un signe encourageant. D'autant plus que le personnage central, Mikael Blomkvist, apparaît plutôt effacé, pour ne pas dire terne.

    Mais... Car s'invite très rapidement un énorme "Mais"... Il y a l'apparition de Lisbeth Salander, dans l'incarnation véritablement embrasée de Noomi Rapace, individualité frénétique perpétuellement sur le fil d'un rasoir, fulminante bombe à retardement,  qui transperce  véritablement l'écran et scotche le spectateur  au travers de scènes  sauvages et  terrifiantes.  Les geysers de violence sont d'autant plus spectaculaires, dans les deux premiers épisodes surtout,  qu'ils jaillissent  au sein d'un parcours narratif très paisible. Par la suite, au fur et à mesure que les enquêtes évoluent, et que le passé douloureux de Lisbeth refait surface, l'atmosphère générale s'obscurcit progressivement, tandis que férocité et fureur s'installent inconfortablement dans le drame. Cette Suède, que l'on imagine sereine dans son manteau blanc immaculé, prend peu à peu l'apparence d'un territoire menaçant, où se dissimulent trafiquants d'adolescentes, violeurs, avocats corrompus, financiers fripouilles, tueurs en série, ou nazis nostalgiques. Dommage, tout de même, que l'épisode 5 affiche une nette baisse d'intensité dramatique, tout en introduisant une foultitude de personnages secondaires dans une intrigue déjà tortueuse.

    Un survol de l'horreur aussi répugnant que fascinant...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.