Mots pour maux, poème inspiré du film Ridicule de Patrice Leconte

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

MOTS  POUR  MAUX

Poème  inspiré  du  film : " Ridicule " de  Patrice Leconte

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

ridicule_photos_film15



Mourir l'épée en main, pour une vile offense,

Une épouse séduite, un jet de gant rageur,

Ne peut être taxé de folle extravagance,

Pour tout aristocrate, épris de son honneur.



ridicule_photos_film7





Mourir pour un bon mot, voilà qui interpelle !

Excite l'intérêt que nous, pauvres simplets,

Avons pour ces esprits, qui sèment à la pelle,

Les jeux de mots, qu'ils soient vifs, spirituels ou laids.




ridicule_photos_film4





Pour qu’un premier regard consente à s’abaisser,

Du divin piédestal où trône le Soleil,

Sur l’humble quémandeur, livide et terrassé,

Il est bon d’insinuer quelques précieux conseils.




ridicule_photos_film2





Dès l’abord présentez aux divers subalternes,

Quatre siècles sans faille d’aristocratie.

La plus infime tache, ou quelque blason terne,

Vous voilà, d’un coup sec, répudié sans merci !




ridicule_photos_film6





Dans la sombre hypothèse où ne sont pas fournis,

Les actes de naissances des nobles aïeux,

Il est recommandé de passer par le lit,

D’une Dame de cour, à l’esprit malicieux.





ridicule_photos_film8





Lorsque sera franchi cet épineux écueil,

Vous pouvez présenter aux divers Ministères,

Votre mine modeste, ainsi que le recueil,

Des diverses requêtes ou menues prières.





ridicule_photos_film5





Comble du privilège, vous serez aussi,

Admis dans le cénacle des brillants génies.

Pour être sans épées, les duels y sont épiques,

Mais avec jeux de mots ou saillies drolatiques !





ridicule_photos_film1






Le plus redoutable bretteur,

Fine et impitoyable lame,

Est un abbé, rude orateur,

Fort affectionné par ces Dames.





ridicule_photos_film10






Il vous démontre avec l’aisance,

D’un mathématicien en transe,

Que Dieu existe absolument,

N’en déplaise aux vils mécréants.





ridicule_photos_film9





Certes le diable a de l’esprit,

De fort cinglantes réparties,

Dont il larde, à plaisir, les fragiles cervelles.

Pourtant il triche avec toupet,

Dans l’épreuve des bouts rimés,

Ornant de fins papiers, l’éventail de sa belle !




ridicule_photos_film11





Si d’aventure vos répliques,

N’agréent pas le digne prélat,

Remballez donc votre supplique,

Pendez-vous sans en faire un plat !





ridicule_photos_film12





Dans l’éventualité douteuse,

Où vous échapperiez vivant,

De cette arène vénéneuse,

Vous attend l’examen suivant.





ridicule_photos_film3





Prenez garde au choix périlleux,

Du sujet que vous soumettez !

Sans hésitation, bannissez

Tout ce qui sent de loin le gueux !




ridicule_photos_film13






Sachez que les aristocrates

Sont de constitution fragile.

Une évocation malhabile,

Et leur emportement éclate !




ridicule_photos_film14






Exilez de leur audition,

Tous les drames ou catastrophes,

Les maladies, désolations,

Même rimées en fines strophes !

ridicule_photos_film16






Apprenez que le courtisan,

Possède un vulnérable nez,

Et que le propre du manant,

Est de toujours sentir mauvais !

ridicule_photos_film17





Ne soumettez à leur grandeur,

Que supplications odorantes,

Soyez l’humble solliciteur,

De revendications plaisantes,




ridicule_photos_film18





Et, dans le fol emportement,

De votre spirituel discours,

Chassez inexorablement,

Ce qu’abhorre toute la Cour :

Le plus méprisable excrément :

Un déshonorant calembour…





04/12/2004           
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.