The nice guys, film de Shane Black

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" The nice guys ",     2016,

de : Shane  Black,

avec : Russell Crowe, Ryan Gosling, Angourie Rice, Keith David, Beau Knapp, Margaret Qualley, Lois Smith,

 Musique : John Ottman, David Buckley

*******

nice guys

    

    1977 à Los Angeles. Jackson Healy (Russell Crowe) et Holland March (Ryan Gosling) sont deux types un peu redresseurs de torts, un peu justiciers, et surtout un peu paumés. Ils ne se connaissent pas, mais se rencontrent de manière très brutale à la suite de l'accident mortel d'une jeune starlette, Misty Mountains (Murielle Telio).

    Le réalisateur de "Kiss kiss bang bang" se montre toujours aussi amateur d'atmosphères retro et de personnages décalés. Mais aussi, hélas, d'histoires passablement bancales, qui ne sont que des prétextes à des dialogues à l'emporte pièce, et à des situations extravagantes qui font parfois sourire. Comme il se doit dans les films "tandem", ("Tango et Cash", "Starsky et Hutch"...), le plaisir éventuel que le spectateur peut prendre à ce type de grosse parodie dépend en grande partie de l'osmose ou de la complémentarité entre les deux têtes d'affiche. En l'occurrence, le résultat des courses se révèle plutôt moyen. Ryan Gosling assume la majeure partie de l'entreprise déjantage, en compagnie de sa délurée fille de 13 ans, Holly (Angourie Rice), tandis que Russell Crowe, devenu un gros nounours bougon, fait plutôt de la figuration moyennement intelligente. On ne comprend pas grand chose à l'intrigue à base de films porno, de magouilles dans le milieu automobile et de justice corrompue, mais ça n'a guère d'importance, puisque ce sont uniquement les péripéties plus ou moins burlesques qui tiennent le haut de l'affiche. L'ambiance seventies est sympathiquement rendue, mais on oublie très vite cette pochade superficielle et chaotique. Un petit 4 étoiles...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier 

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.