Nip/Tuck, Saison 3, série de Ryan Murphy, Elodie Keene

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Nip  / Tuck ",      Saison 3,        2005,

de : Ryan  Murphy, Elodie  Keene..., 

avec : Dylan Walsh, Julian McMahon, John Hensley, Joely Richardson, Roma Maffia, Bruno Campos, Valerie Cruz,

Musique : James S. Levine

*******

nip_tuck3


Saison 1    
       Saison 2          Saison 4         Saison 5          Saison 6

    Christian Troy (Julian McMahon) a beaucoup de difficultés à se remettre de l'agression qu'il a subie. De son côté, rien ne va plus dans la famille de Sean (Dylan Walsh), dont le fils Matt (John Hensley) devient toujours plus agressif depuis qu'il a eu connaissance de la vérité sur sa naissance et sur la femme qu'il aimait. Et ce n'est que le début d'un maelström de catastrophes plus ou moins traumatisantes dans la vie des deux associés...

    Après deux saisons particulièrement denses aussi bien sur le plan des perturbations psychologiques individuelles, que des événements dramatiques, il était légitime de redouter la répétitivité ou la chute de tension. Inquiétude vaine. Les scénaristes ont réussi à découvrir de nouvelles orientations narratives, en exacerbant l'aspect sauvage de nombreuses péripéties, mais en conservant une qualité d'émotion intacte. Sans entrer dans des méandres psychiques filandreux à la façon de "Dr. House", en évitant soigneusement la complexité gratuite, le récit privilégie les situations et les intéractions naturelles, ce qui renforce l'empathie spontanée que peut ressentir le spectateur face à des  circonstances qu'il expérimente régulièrement. Et, cerise sur le gâteau, les diverses opérations qu'assument avec plus ou moins de réussite les chirurgiens, sont aussi réalistes que spectaculaires. A cette réussite quasi absolue, un seul infime bémol, déjà noté dans les saisons précédentes : la disparition temporaire et inexpliquée de certains thèmes pourtant majeurs (le "découpeur" s'invite dans les deux premiers épisodes puis prend des vacances durant un long moment...). Mais lorsqu'il refait surface... quelle claque !

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.