Nip/Tuck, Saison 4, série de Ryan Murphy, Elodie Keene

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Nip  / Tuck ",      Saison  4,        2006,

de : Ryan  Murphy, Elodie  Keene..., 

avec : Dylan Walsh, Julian McMahon, John Hensley, Joely Richardson, Roma Maffia, Bruno Campos, Valerie Cruz,

Musique : James S. Levine

*******

nip_tuck4


Saison 1    
       Saison 2             Saison 3            Saison 5         Saison 6

    Sean (Dylan Walsh) et Christian (Julian McMahon) ont accepté de vendre leur clinique à un de leurs richissimes patients, tout en demeurant salariés. Julia (Joely Richardson) attend avec anxiété la naissance de son fils qui sera atteint d'une malformation digitale. La famille en est grandement perturbée. Quant à Matt (John Hensley), jamais en reste d'un dérapage, il semble avoir trouvé sa voie dans la Scientologie, grâce aux bons soins de Kimber (Kelly Carlson)...

    Un commencement d'usure pointerait-il le bout de son nez chez le spectateur, voire chez les scénaristes ? Le commencement de cette saison paraît en effet un tantinet laborieux, privilégiant la facilité en exagérant les frasques sexuelles de tous ordres chez les protagonistes. Une certaine dispersion narrative est également observée, avec un suivi erratique des événements majeurs. La réapparition de personnages disparus depuis un long temps (Madame Grubman (Ruth Williamson), l'obsédée du lifting, par exemple), met aussi la puce à l'oreille. Pourtant, à supposer qu'il y ait effectivement un début d'épuisement du filon, les créateurs possèdent suffisamment de talent pour faire rebondir l'intérêt. C'est ainsi que l'on voit apparaître des personnalités captivantes (Marlowe Sayer (Peter Dinklage), ou suffisamment troubles (Burt Landau (Larry Hagman), Michelle Landau (Jacqueline Bisset)), pour susciter un rebondissement de l'attention ou de l'empathie. Qui plus est, à mi parcours, un vent de folie se met à souffler périodiquement, tandis que se développe une passionnante réflexion sur l'apparence, le paraître et la notion de perfection. A noter, pour l'anecdote, la surprise de voir apparaître Catherine Deneuve, porteuse d'une demande pour le moins délirante !

    Au final, cette saison 4, qui débutait de manière approximative, regorge de trouvailles, d'inventivité, et se révèle un excellent cru.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.