The O A, Saison 1, de Brit Marling, Zal Batmanglij...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" The  O A ",

( Saison 1 ),        2016,

de : Brit  Marling, Zal  Batmanglij...,

avec : Emory Cohen, Brit Marling, Alice Krige, Scott Wilson, Patrick Gibson, Brendan Meyer, Jason Isaacs,

Musique : Danny Bensi, Saunder Jurriaans, Jay Wadley, Rostam Batmanglij

 

*******

oa_saison1


Ne pas lire avant d'avoir vu la Série

    Une jeune femme tente de mettre fin à ses jours en se jetant du haut d'un pont. Elle est heureusement sauvée. Mais lorsque ses parents adoptifs sont appelés à son chevet, ils ont une double stupéfaction. Retrouver l'enfant qui a disparu depuis 7 ans, et la voir guérie sans explication rationnelle de la cécité qu'elle subissait lors de sa disparition...

    Avant même de parler du contenu de cette nouvelle série Netflix, il est intéressant de s'intéresser à la jeune actrice Brit Marling. Nous l'avions découverte tout récemment dans les deux films de Mike Cahill, "Another earth" et, surtout, le captivant "I Origins". Le sujet de ce dernier tournait autour de l'oeil, de l'identité, de la mort et et de la réincarnation. Or, notable coïncidence, deux ans plus tard apparaît cette série consacrée à l'étrange réapparition d'une jeune fille ayant recouvré la vue sans explication, ainsi qu'aux EMI (expériences de mort imminente, NDE en anglais), avec une Brit Marling totalement impliquée, aussi bien dans l'incarnation de cette énigmatique OA qu'en inspiratrice et scénariste. Il n'y a donc nul besoin d'être Sherlock Holmes pour affirmer que ce sont là des thématiques qui lui tiennent particulièrement à coeur.

    La narration, sous forme d'une longue suite de flashback qui occupent plusieurs épisodes, ne manque pas de mettre l'eau à la bouche. Un médecin fou qui procède à des expérimentations limites pour découvrir le grand mystère de la mort, et une galerie de cobayes qui, peu à peu, découvrent quelques clés... Il y a de quoi appâter la curiosité. Malheureusement, à mi-parcours, la narration commence à traîner, certaines péripéties flirtent avec l'improbable, voire même quelquefois le risible, et, progressivement, une inquiétude se fait jour quant à la qualité de la résolution finale qui attend le spectateur. Inquiétude qui ne se révèle pas infondée, car, perdant de vue toute la quête qui jusqu'alors a été la raison de vivre de Prairie, le dénouement se focalise sur un angle annexe qui laisse enfoui dans l'obscurité la quintessence de la recherche menée. Comme si les créateurs avaient eu peur de franchir un pas décisif ou, tout simplement, n'avaient pas trouvé la solution adéquate pour clôturer dignement le mystère. Au total, la série s'annonçait sous les meilleurs auspices, mais c'est la frustration qui prédomine à l'arrivée, d'autant plus que, à de rares exceptions près, les personnages se révèlent trop lisses pour générer les frissons émotionnels espérés.

   Film sur IMDB

Bernard Sellier

 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.