Oasis, poème inspiré du film Sur la route de Madison

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


Liste des CinéRimes en photos

OASIS

Poème  inspiré  du  film : " Sur la route de Madison " de  Clint Eastwood

Avertissement : il peut être préférable d'avoir vu le film avant de lire le poème...

sur_route_madison_photos3




M
on enfance a dansé sous le ciel de Bari,

Tapissant de bonheur un avenir vermeil.

J'ai peint mes lendemains aux couleurs d'Italie,

De longs jours bleus et or où l'âme s'émerveille.



sur_route_madison_photos4







J'ai dessiné l'amour qui exalte les corps,

Dans un tableau de rêve où brillait l'espérance,

Mon extase chantait en mélodieux accords,

La communion des cœurs et l'harmonie des sens.





sur_route_madison_photos2







Les années ont tissé sur la plage des songes,

Un voile obscur et lourd qui pèse sur ma vie.

L'habitude m'endort, le quotidien me ronge,

L'émotion s'est éteinte et l'espoir s'est tari.




sur_route_madison_photos1







L’ivresse de la femme s’endort lentement.

Les nuits de la passion sont devenues sommeil.

Le père a remplacé le juvénile amant,

Tandis que déclinait mon univers soleil.





sur_route_madison_photos8







Assise, les yeux clos, j’écoute le silence,

Qui baigne la contrée et mon cœur assoupi.

Il drape mes regrets d’un pli d’indifférence,

Mue le désespoir en douce mélancolie.





sur_route_madison_photos6







Toi, l’inconnu d’un jour surgi de nulle part,

Missionné du hasard pour ouvrir le cercueil

Où dormaient, engourdis, de vieux désirs épars,

Tu es ma bouée de vie au milieu des écueils.






sur_route_madison_photos7







Durant ces courts instants où nos deux corps unis,

Ont visité le ciel transcendant de l’amour,

Sans peur et sans remords je me suis engloutie,

Dans la joie simple et pure où le temps n’a plus cours.





sur_route_madison_photos10







J’ai franchi dans tes bras l’océan tumultueux,

Survolé les pampas que tes pieds ont foulées,

J’ai guetté près de toi le jeune faon peureux,

Et soupiré de joie sous la voûte étoilée.




sur_route_madison_photos9







Pour ce monde sauvage où tu m’as invitée,

Pour ce don merveilleux d’une belle éclaircie,

Pour toute la magie de ton âme exaltée,

Je vénère ton nom et je te dis : merci.





10/09/2003            
       

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.