Person of interest, Saison 4, série de Jonathan Nolan

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Person of interest ",      Saison 4,        2014,

de : Jonathan  Nolan..., 

avec : Jim Caviezel, John Nolan, Michael Emerson, Kevin Chapman, Amy Acker, Sarah Shahi,

Musique : Ramin Djawadi

*******



Saison 1    
       Saison 2            Saison 3           Saison 5

    A la fin de la saison 3, le système de protection et de surveillance 'Samaritain' était mis en fonctionnement, grâce aux manipulations criminelles de  John Greer (John Nolan). John Reese (Jim Caviezel), Sameen Shaw (Sarah Shahi), Harold (Michael Emerson) et Root (Amy Acker) ont été contraints de se créer de fausses identités pour ne pas être détectés par le nouveau système. Le premier est même devenu lieutenant aux stups !...

    La saison 3 marquait manifestement une nouvelle orientation de l'histoire, délaissant sans doute provisoirement les missions de secours individualisées au profit d'une tentative de survie devant la menace que constituent 'Control' (Camryn Manheim), Greer et leur diabolique création, 'Samaritain'. Ce virage est ici renforcé, visitant avec plus ou moins de crédibilité les différentes dérives d'un 'big brother' capable de surveiller chaque individu. Les rivalités politiques sur fond de prise de pouvoir et surtout les questionnements éthiques qui fleurissent constituent la partie la plus intéressante de l'histoire. En effet, le récit développe ses péripéties autour de la lutte que se livrent, par humains interposés, les deux 'machines', initialement et technologiquement très proches, mais divergentes dans l'utilisation qui peut être faite de leur puissance. Comme pour les trois précédentes saisons, un rythme haletant est constamment tenu, les personnalités secondaires, de la charismatique Root au démonique Greer, en passant par Fusco, Dominic, Elias, Control, affichent une présence envoûtante, et l'addiction ne faiblit pas... à condition, bien sûr, de ne pas se montrer regardant sur la crédibilité de l'ensemble.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.