" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" # Pire soirée ",

( Rough night ),         2017,

de : Lucia  Aniello,

avec : Scarlett Johansson, Jillian Bell, Zoë Kravitz, Ilana Glazer, Kate McKinnon, Ty Burrell, Demi Moore,

Musique : Dominic Lewis

*******


 

    Jess (Scarlett Johansson) est sur le point de se marier avec Peter (Paul W. Downs). Ses anciennes meilleures amies Alice (Jillian Bell), Blair (Zoë Kravitz), Frankie (Ilana Glazer) flanquées de l'australienne Pipa (Kate McKinnon) organisent pour elle une soirée d'enterrement de vie de jeune fille à Miami. Mais à l'arrivée du streap teaser engagé par Alice, tout dérape...

    Toutes les craintes que l'on pouvait avoir devant ce scénario, même mis en scène et écrit par une femme ( dont c'est, à ce jour, le premier et seul long métrage ), se réalisent. Des personnages sans intérêt, caractérisés à coups de hachette, des péripéties sans grande inventivité, et surtout un goût prononcé pour tous les détails graveleux que l'on peut imaginer. C'est du petit n'importe quoi, avec comme cerise sur le gâteau un Peter qui se balade en voiture vêtu d'une couche pour incontinents. Tout est à l'avenant, genri pipi caca de cour de récréation pour école primaire d'attardés. Quant aux actrices, exception faite de Pipa et d'Alice, elles traversent cette histoire comme des marionnettes agitées dans tous les sens. Et le pire, c'est que l'on sourit à peine devant cette accumulation de clichés qui se veulent sans doute jouissifs.

    A oublier très vite.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier               

 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.