The Practice, saison 1, film de Michael Schultz...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" The  Practice ",     Saison 1,     1997,

de : Michael  Schultz..., 

avec : Steve Harris, Dylan McDermott, Michael Badalucco, Lara Flynn Boyle, Kelli Williams,  Linda Hunt, Camryn Manheim, 

Musique : Stewart Levin

*******

practice_saison1

    

      Bobby Donnell (Dylan McDermott) et ses collègues, Eugene Young (Steve Harris), Lindsay Dole (Kelli Wiliams) forment un petit cabinet d'avocats dans la ville de Boston. Les affaires sont nombreuses, mais les finances sont au plus bas, un certain nombre de clients oubliant de payer. Bobby obtient de son ami Jimmy Berluti (Michael Badalucco), employé dans une banque, un prêt de 70 000 dollars pour un pseudo agrandissement des locaux. La supercherie découverte, Jimmy est viré et intègre le cabinet...

     Le milieu de la justice est toujours hautement excitant, et le rythme allègre qui s'installe dès l'ouverture de la série promet de passionnantes envolées oratoires à l'occasion des multiples séances de procès. Pourtant, dans les premiers épisodes, l'agitation générale semble un tantinet artificielle et superficielle. Heureusement, les drames s'intensifient rapidement, se densifient subtilement, tandis que les personnages gagnent progressivement en profondeur et en intérêt. Les audiences et les divers face à face soulèvent maints questionnements religieux, éthiques, sociaux, moraux passionnants, tandis que les récits s'imbriquent habilement les uns dans les autres, non seulement par leur simultanéité temporelle, mais surtout par les impacts qu'ils génèrent sur le comportement et la psychologie des protagonistes. Le quintette central rayonne graduellement des effluves charismatiques croissantes, et la conjugaison de l'intelligence, de la réflexion et de l'émotion donne naissance à une série profondément captivante.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier