Pushing Daisies, saison 1, série de Barry Sonnenfeld

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" Pushing  Daisies ",    Saison 1,       2002,

de : Barry  Sonnenfeld..., 

avec : Lee Pace, Anna Friel, Chi McBride, Jim Dale, Ellen Greene, Field Cate, Tina Gloss,

Musique : James Dooley

*******

pushing daisies

    

    Ned (Lee Pace)  découvre, à l'âge de 9 ans, qu'il possède un pouvoir exceptionnel : celui de pouvoir faire revenir à la vie un mort, rien qu'en le touchant d'un doigt ! Mais cette prouesse n'est pas positive à 100%. En effet, le ressuscité n'a qu'une minute de sursis... à moins que, durant ce bref laps de temps, un autre mort ne prenne la place de celui qui est  revenu ! Et, surtout, il est impératif qu'aucun contact ne soit établi entre Ned et le survivant, sans quoi... Couic ! Celui-ci repart illico presto dans l'autre monde. 

    Barry Sonnenfeld affectionne les personnages farfelus, originaux et simples, placés dans des scénarios non moins farfelus. "Men in black" ou "Wild wild west" sont de bons exemples. Dans le cas présent, il ne déroge pas à la règle. A l'opposé de la vogue actuelle des séries ("Les Experts", "24 Heures"...) lourdement ancrées dans le réalisme même arrangé à la sau,ce  hypervitaminée, ce sont ici les voies de la fantaisie débridée, du rêve, du fantastique onirique qui sont explorées avec une jubilation constante. Dans des décors qui semblent parfois sortis tout droit de contes de fées, éclatants de couleurs pimpantes, les personnages évoluent avec grâce dans une suite d'intrigues où se mêlent de manière harmonieuse le sucré et le salé. Débordants de charme, de charisme, de vitalité, de jovialité, d'originalité, de tendre mélancolie, les personnages provoquent un choc émotionnel délicieux qui mène à une addiction aussi spontanée qu'irraisonnée. Il était possible, après les deux premiers épisodes qui installent les situations de base, de s'interroger sur la capacité des créateurs à ne pas sombrer dans le répétitif. Or, non seulement ils parviennent à renouveler de manière inventive les thèmes abordés, à ne jamais sombrer dans le niais grâce à des dialogues pétillants d'intelligence et d'humour, qui ne se prennent jamais au sérieux, mais surtout ils développent un véritable univers enchanté dont on ne se demande même plus s'il est sensé, en tant qu'adulte, d'y plonger avec une joie enfantine et intégrale , tant il nous semble magnétique, merveilleux et captivant.

   Un véritable régal à déguster sans aucune modération !

Film sur IMDB

Bernard  Sellier 

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.