Ray Donovan, Saison 1, série de Ann Biderman...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Ray  Donovan ",    Saison  1,      2013,

de : Ann  Biderman..., 

avec : Liev Schreiber, Paula Malcomson, Eddie Marsan, Dash Mihok, Steven Bauer, Jon Voight, James Woods,

Musique : Marcelo Zarvos

*******

ray_donovan_saison1


Saison 2       Saison 3      Saison 4      Saison 5
 
Ne pas lire avant d'avoir vu la Série...


    Ray Donovan (Liev Schreiber) vit à Los Angeles avec sa femme Abby (Paula Malcomson) et ses deux enfants. Sa profession est un peu particulière, puisqu'il passe ses journées à résoudre les problèmes plus ou moins graves de certains clients richissimes. L'arrivée inattendue de son père, Mickey (Jon Voight), sorti de prison avant la fin de sa peine, jette un froid glacial sur Ray et ses frères, Terry (Eddie Marsan) et Bunchy (Dash Mihok), d'autant plus qu'un demi-frère, noir, et inconnu jusqu'alors, Daryll (Pooch Hall) apparaît lui aussi...

    Et nous avons vraiment devant les yeux le degré zéro de l'entente cordiale ! La famille de Ray est une véritable poudrière qui menace d'exploser à tout instant. Le genre tragédie grecque à la puissance mille. Tout comme le personnage de "Dexter", autre série produite par Showtime, Ray est très loin d'être un ange. Il a d'ailleurs de qui tenir, puisque son diable de père, incarné de manière jubilatoire par Jon Voight, se révèle une ordure de première grandeur, doté cependant d'un charme vénéneux indubitable. C'est en grande partie dans cette richesse infinie des personnalités, dans cette complexité folle des pathologies, dans cette permanente juxtaposition des extrêmes, que se manifeste la qualité exceptionnelle de cette première saison. Non seulement le récit n'en finit pas de fouiller le passé des protagonistes, avec, à la clé, des traumatismes multiples fondés sur des agressions pédophiles de représentants du clergé, mais encore il propose au spectateur des êtres humains parmi les plus foisonnants et/ou attachants que l'on puisse imaginer. En l'occurrence, les deux frères de Ray, Bunchy et Terry, Abby, l'épouse dépendante, sans oublier bien sûr, dans la catégorie "ambigus à l'extrême", Ray et Mickey. Un peu à la manière des romans à tiroirs du dix-neuvième siècle, l'histoire visite progressivement les couloirs secrets du passé, les leviers soigneusement occultés des événements présents, les causes karmiques des catastrophes qui s'accumulent sur la famille Donovan. C'est constamment palpitant, d'une fécondité rare, sec, cru et violent lorsque nécessaire, et dépourvu de tout schématisme.

    Une réussite de première grandeur.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.