Retour chez ma mère, film de Eric Lavaine

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Retour chez ma mère ",        2016,

de : Eric  Lavaine, 

avec : Alexandra Lamy, Josiane Balasko, Mathilde Seigner, Jérôme Commandeur, Philippe Lefebvre, 

Musique : Fabien Cahen

*******


     

    Stéphanie Mazerin (Alexandra Lamy) vient de voir son cabinet d'architecture déposer le bilan. Sans argent, sans domicile, elle atterrit chez sa mère, Jacqueline (Josiane Balasko), ce qui n'est pas vraiment du goût de sa soeur, Carole (Mathilde Seigner). De plus, la cohabitation ne se révèle pas facile...

    Une comédie à la française dans ce qu'elle a de plus typique. A savoir : une histoire simple, à base de tensions familiales, avec l'inévitable repas 'cocotte minute explosive', mais sans atteindre la réussite de "Un air de famille", par exemple ; une suite de péripéties amusantes, avec, en fin de ligne droite, une résolution abrupte des problèmes, façon 'tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil' ; des acteurs excellents ( Josiane Balasko en tête, sympathique et maladroite dans sa timide tentative de refaire sa vie ) ; quelques bonnes répliques, surtout dans la bouche des femmes, qui dominent de la tête et des épaules les trois hommes très effacés du casting ; mais aussi une mise en scène bien plate et linéaire ; et une absence d'inventivité, de prise de risque, qui cantonne le film à un divertissement très agréable, mais passablement artificiel et mineur.

    Un petit 4 étoiles

Film sur IMDB

Bernard  Sellier