Revenge, Saison 4, série de Mike Kelley...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Revenge ",    Saison 4,        2014,

de : Mike Kelley..., 

avec : Madeleine Stowe, Emily VanCamp, Gabriel Mann, Henry Czerny, Nick Wechsler, Joshua Bowman, Amber Valletta,

Musique : Fil Eisler

*******

revenge_saison4


Saison 1      Saison 2    
    Saison 3  

    La jeune et riche Emily Thorne ( Emily VanCamp) semble avoir atteint son but. Conrad Grayson (Henry Czerny) est mort, Victoria Grayson (Madeleine Stowe) est internée, la mémoire de David Clarke semble lavée, et Daniel Grayson (Joshua Bowman) sombre dans l'alcoolisme. Mais tout cela n'est qu'apparence...

   La Saison 3 se terminait sur un cliffhanger plus que mahousse, et peut-être était-il difficile de rebondir ensuite de manière équilibrée. Toujours est-il que, dans les premiers épisodes de cette suite, le récit part un peu dans tous les sens, avec une agitation surprenante et une logique qui échappe parfois à la raison. Puis les scénaristes reprennent la barre et la narration se concentre intelligemment sur David, le revenant, ainsi que sur les parts d'ombre qu'il dissimule. Mais, une fois ce filon épuisé, il est indispensable de creuser de nouveaux sillons. De nouveaux personnages font leur apparition, les rebondissements de tous ordres ne manquent pas, et certaines personnalités (Louise, Margaux, Ben) ne manquent pas d'intérêt. Pourtant, force est de reconnaître que les ramifications à multiples entrées de l'histoire sentent parfois un peu le remplissage à toutes forces. Et malgré tout cela, il se dégage une telle énergie passionnelle de ces confrontations, un tel volcanisme de ces personnalités jusqu'au-boutistes, que ces débordements tumultueux permettent aux cliffhanger les plus extrêmes de devenir acceptables, voire captivants. En particulier un dénouement singulièrement tendu, diaboliquement ficelé et redoutablement constuit, qui rend presque heureux d'être accro à l'imaginaire des créateurs.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  


Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.