Suits, saison 1, film de Kevin Bray...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Suits ",    Saison 1,       2011,

de : Kevin  Bray..., 

avec : Patrick J. Adams, Gabriel Macht, Rick Hoffman, Meghan Markle, Sarah Rafferty, Tom Lipinski, 

Musique : Christopher Tyng

*******

suits1


Saison 2   

    Mike Ross (Patrick J. Adams) vit de petites arnaques. Son ami Trevor (Tom Lipinski) lui demande un jour de porter une valise de came dans la chambre d'un grand hôtel. Pour échapper à la police, Mike se retrouve au milieu d'une présélection organisée par un grand cabinet d'avocats. C'est ainsi que grâce à son bagou, il se retrouve adjoint de l'un des plus brillants négociateurs financiers, Harvey Specter (Gabriel Macht), contraint de cacher que, non seulement le nouvel arrivant n'est pas sorti de Harvard, mais qu'il ne possède même aucun diplôme en droit...

    Un univers impitoyable dans lequel un seul mot trône : "victoire". Deux personnalités hautement charismatiques dont les différences s'affirment avec impétuosité. Une réalisation vivante dans laquelle les seconds rôles sont souvent attachants, mémorables ou saisissants (l'inénarrable tronche de Louis Litt (Rick Hoffman) !). Toute une conjonction d'ingrédients propres à provoquer une addiction immédiate pour quiconque s'intéresse aux méandres judiciaires. Pourtant les premiers épisodes, aussi captivants soient-ils, laissent une impression de mécanique soigneusement huilée, de dynamisme brillant, mais sans personnalité profonde, sans âme. Il faut attendre le milieu de la saison pour que les masques se fissurent un tantinet, laissant percer quelques bouffées d'humanité qui rendent immédiatement le récit plus palpitant encore. Les protagonistes se densifient et les carapaces s'amollissent progressivement jusqu'à exhiber au monde quelques zones d'ombre soigneusement dissimulées.

    Une plongée passionnante dans un univers clos où se confirme à chaque seconde l'adage préféré du "bon" Docteur House : "Tout le monde ment"...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier   

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.