Wayward Pines, Saison 1, série de James Foley, Tim Hunter...

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Wayward pines ",    Saison 1,       2015,

de : James  Foley, Tim  Hunter..., 

avec : Matt Dillon, Carla Gugino, Melissa Leo, Toby Jones, Shannyn Sossamon, Charlie Tahan, Juliette Lewis,

Musique : Charlie Clouser

*******

wayward_pines_1


Saison 2

 
   
Ethan Burke (Matt Dillon), agent spécial, est envoyé par son chef, Adam Hassler (Tim Griffin), dans l'Idaho, afin de retrouver deux collègues disparus, en particulier Kate Hewson (Carla Gugino), son ancienne maîtresse. Victime d'un accident dont il n'a aucun souvenir, Ethan se retrouve dans la petite ville de Wayward Pines. Il commence son enquête, aidé par une jeune barmaid, Beverly Brown (Juliette Lewis), et se rend compte rapidement que quelque chose ne tourne pas rond, aussi bien dans la géographie de la ville que chez ses occupants...

    Un agent secret qui se retrouve dans un village coupé du monde, avec impossibilité de quitter les lieux... Des habitants qui semblent trouver leur vie en vase clos complètement normale... Le spectateur d'un certain âge reconnaît immédiatement le pitch du "Prisonnier", la célébrissime série de Patrick McGoohan sortie en 1967. La différence première est qu'ici nous sommes loin du kitsch visuel et de la dérision originale du modèle. La noirceur est de mise, et le scénario n'hésite pas à sacrifier très tôt un personnage dont on pouvait attendre beaucoup. L'intrigue prend rapidement ses marques, et, après un rebondissement majeur à mi-parcours, le mystère et le cauchemar prennent une dimension aussi flippante que déroutante et hallucinante. Certes, nombre de questions s'invitent périodiquement sur la vraisemblance de certaines situations. Il n'empêche que l'angoisse est au rendez-vous, de même que l'irruption de maints questionnements sur la manipulation des masses et les sacrifices nécessaires à la survie. L'approfondissement de la psychologie des personnages n'est pas particulièrement développé, mais certaines figures (l'infirmière Pam (Melissa Leo), le docteur Jenkins (Toby Jones), l'institutrice Megan Fisher (Hope Davis), Kate...), affichent une puissance remarquable, et l'impact tant dramatique qu'émotionnel de l'histoire ne manque pas de puissance.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.