" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


" Whiteout ",            2009, 

de : Dominic  Sena, 

avec : Kate Beckinsale, Tom Skerritt, Colombus Short, Gabriel Macht, Shawn Doyle, Joel Keller,

Musique : John Frizzell

*******


    

    La base Amundsen en Antarctique. La marshall Carrie Stetko (Kate Beckinsale) est sur le point de quitter la base pour six mois de repos. Mais la découverte d'un cadavre gelé remet en question ce projet...

    Une charmante marshall, un cadavre, un meurtrier au piolet qui se dissimule et frappe quand on s'y attend le moins... Rien de très original en soi dans cette mise en bouche. Sinon le fait que cette scène se déroule par -55° dans la base d'exploration sise au pôle sud. C'est-à-dire l'un des endroits de la terre les moins hospitaliers qui soient. Entre bourrasques de neige à vous envoyer valser comme un fétu de paille, glace qui s'effondre sous vos pas ou encore visibilité quasi nulle, tous les éléments concourent à créer une atmosphère pour le moins stressante. D'autant plus qu'il est indispensable, pour effectuer un parcours d'une centaine de mètres, de s'assurer à une câble, histoire de ne pas perdre son chemin. Charmant ! La reconstitution est suffisamment crédible pour que le spectateur se sente emporté dans cet univers glaçant. Malheureusement, pour toutes les autres composantes, c'est le minimum syndical. Il est bien difficile de retrouver ici la richesse psychologique qui faisait le prix de 'Kalifornia'. Les dialogues sont au ras du bitume ( pardon, de la glace ! ), les personnages passablement transparents ( même le mystérieux et inquiétant Robert Pryce (Gabriel Macht) ), et le dénouement de l'histoire très prosaïque.

    Un tout petit 4 étoiles...

Film sur IMDB

Bernard  Sellier  

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.