" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Nouvelles

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Chez Ricou...

Merveilleux poèmes

Homme Sweet Home

Livresse.com


" Wind river ",           2017,

de : Taylor  Sheridan, 

avec : Jeremy Renner, Kelsey Asbille, Julia Jones, Elizabeth Olsen, Jon Bernthal, Graham Greene, Eric Lange, 

Musique : Nick Cave, Warren Ellis

*******

    

    Dans un coin retiré du Wyoming, un chasseur, Cory Lambert (Jeremy Renner), découvre un jour le cadavre gelé d'une jeune fille, Natalie (Kelsey Asbille). Le FBI envoie sur place une jeune enquêtrice, Jane Banner (Elizabeth Olsen). Cory accepte de l'aider...

    La neige, le froid, un paysage montagneux peuplé presque uniquement de bêtes sauvages. Le décor est à lui seul un personnage à part entière. Les rares habitants qui survivent dans ce désert glacé  n'ont pour secours que la force intérieure ou la plongée dans la drogue et l'alcool. Loin de toute surenchère narrative et de spectaculaire gratuit, le film suit avec autant de sobriété que de sensibilité cette quête épurée de deux êtres solitaires, au bout de laquelle les criminels apparaissent presque comme des victimes dérisoires et pitoyables, perdues dans un isolement mortifère, et noyant leur détresse dans l'alcool. Taylor Sheridan, scénariste du captivant "Comancheria", retrouve ici le style épuré, la lenteur narrative, l'approche intimiste des personnages, Amérindiens ou autres, qui faisaient le charme, voire l'envoûtement, du film réalisé par David Mackenzie. Il est possible d'être ici quelque peu déçu par le dénouement du drame, présenté sous forme d'un flashback assez prévisible. Mais, en l'occurrence, l'intérêt repose davantage sur l'osmose qui se crée entre les individus et la nature sauvage, sur l'atmosphère insolite et le décor grandiose qui baignent l'histoire, que sur la trame d'un véritable thriller que l'oeuvre ne prétend jamais être.

Film sur IMDB

Bernard  Sellier

  

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web "Spirale d'Amour" est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.