SFR, un fonctionnement digne du Moyen Age

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com



SFR : un fonctionnement et une logistique

dignes du Moyen Age !

   

J’étais propriétaire d’un point de vente Française des Jeux disposant de deux lignes téléphoniques, l’une gérée par Orange, l’autre par SFR, sur lesquelles sont branchés deux terminaux de prises de jeux.

La vente du magasin étant prévue le 22 mai, j’ai entrepris, une semaine auparavant, de demander aux opérateurs le changement de titulaire, afin qu’il n’y ait aucune interruption dans le fonctionnement des lignes.

Pour Orange, pas la moindre difficulté. Un rapide coup de téléphone, un feuillet rempli par moi-même ainsi que par le successeur, et le transfert s’est effectué sans aucun problème au jour choisi.

Mais pour SFR, il n’en est pas de même, loin de là !… Un premier long entretien téléphonique pour expliquer la situation. Le correspondant m’informe qu’il nous envoie un formulaire à remplir par les deux parties. Nous le renvoyons comme demandé. Mais, dix jours plus tard, courrier de SFR : la cession de la ligne au repreneur est impossible, car l’option à laquelle j’avais souscrit ne le permet pas. Il faut un changement de catégorie…

Nouveau coup de téléphone début juillet au 1023, le service commercial. Nouvelles explications laborieuses, et, au bout de presque une heure, la correspondante m’informe qu’elle a modifié la catégorie de mon offre, que je vais recevoir un nouveau document (le même que la première fois), à renvoyer signé. Ce que nous faisons.

Mais, le 10 juillet, nouveau courrier de SFR, exactement semblable au premier, m’informant que le transfert est toujours impossible !

Donc, nouveau contact avec le service commercial, nouveau correspondant auquel il faut expliquer pendant une demi-heure le problème. Et, manifestement, le statu quo complet. J’ai interrompu le carnage et décidé d’envoyer directement à SFR une lettre recommandée avec accusé de réception, leur détaillant à nouveau la situation, et les informant que je suspendais l’autorisation de prélèvement auprès de ma banque. Puisque, depuis deux mois, je paie pour une ligne qui ne m’appartient plus…

Ce qui, pour toute personne sensée, semble en 2014 d’une simplicité absolue (changer le nom du propriétaire de la ligne et les coordonnées bancaires, quitte à modifier l’offre), prend manifestement pour SFR la forme d’un Everest infranchissable ! Resterait évidemment l’option la plus avantageuse (pour moi) : résilier le contrat. Mais cela signifie, pour le repreneur, une interruption de la ligne pendant une dizaine de jours, ce qui est difficilement envisageable pour le terminal de la Française des Jeux qui y est raccordé.

Deux mois de galère, quatre contacts téléphoniques interminables, trois courriers et, à ce jour (19 juillet 2014) aucune solution en vue…

Bravo SFR ! Voilà de quoi enluminer sa réputation d’opérateur simplissime…

19 juillet 2014

(texte envoyé à "Que Choisir" et "60 millions de consommateurs").


 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.