Extrait du scénario Crois-moi, Bernard Sellier

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


Haut              Retour Liste des Scénarios

Crois-moi

Court-Métrage. Scénario ( Continuité dialoguée )

Bernard SELLIER

Vous trouverez ci-dessous, un extrait de la continuité dialoguée.

Si un producteur bienveillant, un réalisateur inspiré, ou un acteur passionné, recevaient tout à coup l'intuition que ce scénario peut donner naissance au chef -d'oeuvre de la décennie, qu'ils m'envoient d'urgence un e-mail. Je leur ferai parvenir l'intégralité du texte !

Le scénario est actuellement en cours de tournage  (avril 2011)


Résumé :

MARC est assis sur un banc avec JULIE. Il tente de la persuader que l'amour qu'il lui porte est sans nuage. Leur conversation est interrompue par l'arrivée d'une jeune femme, visiblement éméchée, qui embrasse MARC. Celui-ci, outré, insulte la provocatrice et explique à JULIE qu'il s'agit d'une méprise. A moins que ce ne soit un coup fourré de l'un de ses associés...

Scénario ( Continuité dialoguée )

 

 

SEQUENCE 1

UN BANC DANS UN JARDIN PUBLIC

EXTERIEUR – JOUR


MARC, un jeune homme de vingt-cinq ans environ, beau, élégant, bronzé, est assis à côté de JULIE, jeune femme du même âge, blonde, très jolie. Il l'enlace, l'embrasse, semble très amoureux. Elle paraît plus réservée.

JULIE


J'ai senti une goutte. Regarde ces nuages noirs…On devrait rentrer.


MARC

Ne crains rien, mon amour. Je suis là pour te protéger. L'amour chasse la peur. L'amour transforme tout. Les choses, les êtres…Tu es mon rayon de soleil. Qu'importent le froid, la pluie, la neige ? Tout est merveilleux ! Tu es une merveille…


JULIE


Je croyais que tu détestais l'hiver à la montagne ?


MARC


C'est vrai… Je t'ai dit ça. Mais c'était dans ma vie d'avant. Dans le désert qui a précédé ton arrivée. A ce moment-là, je ne vivais pas, je survivais, et encore ! Ma chérie… je n'attendais que toi pour… naître. Pour devenir un être complet, comblé, fou d'amour…


Il l'embrasse avec fougue.


MARC


Tu te rends compte comme c'est bon de vivre dans la passion ? Ah !…C'est le paradis…


Il ferme les yeux, lève la tête et savoure un bonheur intense. Il revient brusquement à la réalité, lui saisit les mains.


MARC


Tu ressens cela, n'est-ce pas ?


JULIE (timidement)


J'ai beaucoup d'affection pour toi, Marc, mais…


MARC


Oui ! Je comprends. C'est comme si l'amour me donnait le pouvoir de lire dans ton cœur. C'est miraculeux !… Je sais… Tu as peur. L’annonce d’un bonheur immaculé a de quoi effrayer les cœurs les plus résistants ! Peut-être est-ce aussi ce que je t'ai dit avant-hier ?…


JULIE


Tu m'as dit quelque chose d'important ?


MARC (sur un ton de doux reproche)


Mon amour… Peux-tu avoir oublié ?…


SEQUENCE 2

1.1 : UNE RUE COMMERCANTE . LA DEVANTURE D’UNE BIJOUTERIE

EXTERIEUR – JOUR


Marc et Julie marchent dans une rue commerçante. Il l’enlace tendrement. Il l’attire soudain vers la devanture d’une bijouterie.


MARC


Regarde ces merveilles. Elles ne te font pas craquer ?


JULIE (réservée)


C’est très beau. Mais bien trop cher pour moi…


Marc l’aiguille doucement vers la vitrine des alliances.


MARC (la regarde en coin)


Et là… ?


JULIE (émue et gênée à la fois)


Elles sont magnifiques.


MARC (désigne un modèle du doigt)


Je suis sûr que celle-ci serait parfaite pour ta jolie main…


JULIE (d’un ton de reproche)


Marc… à quoi joues-tu ?


MARC


Je ne joue pas, mon amour ! Nous sommes faits l’un pour l’autre. J’ai une demande à te faire…


SEQUENCE 3

3.1 : UN BANC DANS UN JARDIN PUBLIC

EXTERIEUR – JOUR


JULIE (baisse les yeux)


Oui, en effet…Mais…nous nous connaissons si peu… Seulement huit jours…


MARC


Huit jours, c'est vrai ! Tu vois, je ne parviens même pas à le croire. On me dirait dix ans, vingt ans, je répondrais : seulement ? Je t'ai toujours connue, je t'attendais depuis l'éternité. Comme les âmes sœurs qui se cherchent en vain pendant des millénaires. Un jour, cette chance unique leur est donnée : s'unir pour toujours !


JULIE


C'est…très nouveau pour moi, tu sais…J'ai toujours vécu seule…


MARC


Je sais. Tu as la pureté d’un lys. J’aime les fleurs, j’aime les lys…


JULIE


Et puis tu m'as seulement dit : j'aimerais partager ta chambre.


MARC


Oui ? Peut-être. Ton corps ondulant dans cette robe rouge m'avait rendu fou. C'est vrai, j'aime cette pièce qui t'a vu grandir, qui a contemplé tes émois de jeune fille… Dans les grandes émotions, les mots ont du mal à traduire… tout ce qui se bouscule dans mon cœur.


JULIE


Tu quitterais ton appartement ? Je croyais que tu y tenais beaucoup ?


MARC


Pour toi, mon amour… Je serais capable de… l’impossible ! De toute manière, mon bail se termine à la fin du mois prochain et… le propriétaire désire vendre…


JULIE


Tu sais, Marc, je ne voudrais pas me tromper…


MARC


Julie, ma colombe ! Tu es délicieuse ! Le cerveau peut se tromper, c'est vrai. Mais le cœur, jamais !


JULIE


Le tien, peut-être…Mais moi…


MARC


Tu oublies que nous sommes un même être, un unique réceptacle divin ! Que Dieu nous a réunis pour ne plus nous séparer ! Jamais dans toute ma vie, je n'ai ressenti une pareille certitude. Tu dois croire en moi, en nous ! Les doutes que j'avais avant de te connaître ont disparu à jamais ! Je sais que dans quelques temps, quand tu te seras habituée au bonheur, tu ressentiras la même évidence !


JULIE


Peut-être…Je voudrais le croire…Ta confiance me donne du courage.


MARC


C'est la vérité pure. J'ai confiance en moi et surtout en nous !


Julie cache son visage dans ses mains, baisse la tête et semble méditer profondément. Une femme s'est approchée lentement, un sac à la main, sans que Marc et Julie l'aient remarquée. Arrivée près de Marc, elle se baisse et l'embrasse brusquement sur la bouche. Julie rouvre les yeux à ce moment. Elle est horrifiée.

 

à suivre...

Haut de page

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.