Notre place dans l'univers : réflexions

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


Réflexions...

Tous vos commentaires ou récits vécus seront les bienvenus...

 

Quelle est notre place, peut-être notre mission, au sein de cet univers qui nous fascine et nous écrase de son mystère ?

Chacun se pose un jour cette question, au moins une fois dans son existence, ne serait-ce que le temps d'un éclair, et ce sont des milliards de réponses différentes qui naissent à cet instant.

Aujourd'hui, à l'heure où j'écris ces lignes, seules deux hypothèses me paraissent envisageables.

    Ou bien l'univers et nous-mêmes sont les créations d'une entité, d'une source, dont la connaissance nous dépasse totalement ( on peut la nommer "Dieu", "le Cosmique", "Brahma", "Jeovah", cela ne résout aucunement le problème...), et, dans cette éventualité, notre (ré)intégration nécessite des milliers de réincarnations pour que nous nous harmonisions peu à peu avec cette essence sublime.

Dans cette hypothèse, les ouvrages des êtres spirituels comme Rudolf Steiner, Alice Bailey (transmission des enseignements du "Maître Tibétain" Dwal Khoul), prennent toute leur valeur et fournissent de multiples explications sur les stades de l'Initiation individuelle et sur la création de l'univers.

     Ou bien la création de cet Univers est notre oeuvre propre, l'expansion manifestée de l'imagination créatrice que nous avons projetée jadis, lorsque nous étions pure essence divine. Pour vivre, sentir les émotions propres à l'incarnation dans le monde matériel, nous nous y sommes immergés et nous en sommes restés prisonniers ! Oubliant notre origine purement spirituelle. A l'image de ce personnage de film qui intègre le monde virtuel de son ordinateur et en reste la proie. Cela n'est d'ailleurs nullement incompatible avec "l'existence" d'une Source divine originelle. En revanche, cela ouvre des données totalement nouvelles sur notre évolution intérieure !

Dans cette hypothèse, les "lois" supposées de l'univers, de Dieu, l'immensité de temps nécessaire à approcher la compréhension et l'intégration de l'Absolu, tout cela disparaît. Puisque nous sommes les maîtres d'oeuvre de tout ce qui nous entoure et que subsiste forcément, au coeur de notre être manifesté, la matrice de notre divinité, une fraction de seconde suffit pour redécouvrir ce joyau et dissiper les mirages qui l'ont habillé depuis des millénaires.

C'est alors que certains enseignements, particulièrement celui de Ramtha, ouvrent un horizon insoupçonné et merveilleux.

De fait, nous venons encore et encore sur cette terre (ou d'autres ?) pour expérimenter la vie sous toutes ses formes, et cela sans fin apparente. Mais qui nous y contraint ? Une "loi" du karma ? Peut-être ! Une "volonté divine" ? Qui sait, ce n'est pas impossible. Mais cette "loi", cette "volonté", ne seraient-elles pas issues de nous-mêmes ? Est-ce un Grand Etre spirituel, extérieur à nous, qui  impose ce cheminement, ou bien tout simplement l'action combinée de nos désirs et de nos culpabilités ?

Et, dans ce cas, effectivement, un éclair de temps et de lumière, une "illumination", suffisent à nous reconnecter avec notre esprit, ce que les Théosophes appellent la "Monade". Et, si nous le voulons, à mettre fin à l'expérience physique que nous avons initiée il y a bien longtemps, pour nous consacrer à d'autres missions...

  ***

 

 

 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.