Extrait du scénario Tête d'affiche, Bernard Sellier

" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


Haut                                       Retour Liste des Scénarios

Tête d'affiche

Court-Métrage.  Scénario  ( Continuité dialoguée )


Bernard  SELLIER


Vous trouverez ci-dessous, un  extrait de la continuité dialoguée.  

Si un producteur bienveillant, un réalisateur inspiré, ou un acteur passionné, recevaient tout à coup l'intuition que ce scénario peut donner naissance au chef -d'oeuvre de la décennie, qu'ils m'envoient d'urgence un e-mail. Je leur ferai parvenir l'intégralité du texte !

Si vous souhaitez acheter le texte du Scénario, rendez-vous à la page "Tarifs"

Résumé :

SYLVAIN se prépare pour passer une audition et répète le texte d'une pièce. Il rassure sa mère, qui lui téléphone, inquiète, en l'assurant que tout se déroulera sans problème. Le metteur en scène est un homme dur, redouté. Il se montre désespéré de la piètre qualité des prétendus acteurs qui se présentent. Lorsque le tour de SYLVAIN arrive, ce n'est pas vraiment l'accueil enthousiaste que le jeune homme attendait...


Scénario ( Continuité dialoguée )

 

 

SEQUENCE 1

1.1 : UN APPARTEMENT. SALLE DE BAINS

INTERIEUR – JOUR 

 

Une salle de bains. Un homme jeune (Sylvain Delaunay), grand, bien bâti, est en train de finir son rasage. Il examine avec soin son visage dans la glace, passant le doigt à divers endroits pour sentir si un poil dépasse. Pendant qu’il opère, un poste de radio invisible diffuse les informations.

 

( VOIX OFF RADIO )

 

Un préavis de grève a été lancé par plusieurs syndicats de cheminots pour jeudi prochain. Il faut donc s’attendre à de sérieuses perturbations dans la région Ile de France… Le procès de Ronald Esteban, surnommé « Le kamikaze », soupçonné de trois assassinats, commence aujourd’hui au Palais de Justice de Bordeaux. Toujours dans le domaine judiciaire, nous vous rappelons que, à la surprise générale,  Martin Delaunay…

 

A ce nom, Sylvain lève la tête, suspend son activité, écoute attentivement.

 

( VOIX OFF RADIO )

 

…a été remis en liberté hier soir, à la suite d’un non-lieu dans l’affaire du blanchiment d’argent pour lequel il était jugé depuis deux semaines… Et maintenant, Juliette vous présente la météo…

 

Sylvain fait un mouvement de tête et se remet à sa toilette.

 

( VOIX OFF RADIO )

 

Des conditions anti-cycloniques sur la moitié ouest de la France…

 

1.2 : UN APPARTEMENT. SALON

INTERIEUR – JOUR 

 

Sylvain, rasé de frais, revêtu d’une sorte de tenue comme en portaient les Mousquetaires, se tient devant une glace qui le découvre en PA. Il lève de façon ample et auguste son bras droit et commence à déclamer de façon passionnelle mais non emphatique. On devine tout de suite un grand acteur, sobre et juste.

 

SYLVAIN (en fait VOIX OFF)

 

« Pour toi, ma bien-aimée, Princesse aux cheveux d’or,

Rayonnant dans tes yeux la clarté des soleils,

Je me ferais corsaire ou bien conquistador,

Inlassable quêteur de diamants, de merveilles,

Si ton cœur palpitant, l’espace d’un éclair,

Oubliant l’infamie d’un geste téméraire,

Adressait à mon âme aride, inconsolable,

Un mot compatissant, une parole affable !

Je m’incline à genoux devant ta Majesté,

Mon front voile sa honte, enfoui dans la poussière, »

 

Le téléphone sonne. Sylvain sursaute, arrête les mouvements de sa bouche, tandis que la cassette continue quelques secondes à diffuser le texte.

 

( VOIX OFF )

 

« Ma vie est un désert que seule ta bonté… »

 

Il s’approche d’une table, saisit une télécommande, stoppe le défilement de la bande et décroche le téléphone.

 

SYLVAIN (d’un ton un peu agacé)

 

Ah, c’est toi !… Oui, c’est ce matin, à onze heures… Bien sûr ! Je répète depuis quatre jours… Mais oui, tout se passera bien… Tu t’inquiètes toujours… Non, non… Bon, d’accord. Mais je t’assure que c’est inutile. Je suis certain d’être pris…. C’est ça… Au revoir, maman.

 

Sylvain pose le combiné, pousse un gros soupir, regarde sa montre, a un rictus d’agacement.

 

SYLVAIN

 

Merde ! Déjà…

 

Il se dirige vers un porte manteau, prend un imperméable et l’enfile au-dessus de son accoutrement. Il sort.

 

 

SEQUENCE 2

L’ENTREE ARTISTES D’UN THEATRE.

EXTERIEUR – JOUR 

 

Une demi-douzaine de journalistes attendent en discutant vaguement. Une voiture arrive, s’arrête. Ils se précipitent. Un homme (Martial Clément) en descend avec difficulté. Il a des gestes d’agacement.

 

LES JOURNALISTES (Tous en même temps)

 

Monsieur Clément… Votre nouveau spectacle… Avez-vous déjà choisi les interprètes ?… Que pensez-vous de Floriane Benjamin pour le rôle principal ? Est-il vrai qu’un différend vous oppose à Yvon Attel ?  On vous dit fatigué…

 

Martial fait un geste péremptoire pour que les journalistes se taisent.

 

MARTIAL  CLEMENT

 

C’est vrai, je suis fatigué d’entendre toujours les mêmes sornettes ! Je l’avoue ! Non, je ne suis pas au bout du rouleau, comme l’a dit un de vos confrères. Non, je n’ai pas encore choisi mes interprètes. Je suis là ce matin justement pour une nouvelle audition. Vous me connaissez. Ce n’est pas sans raison que l’on m’a surnommé « l’emmerdeur » ou « l’incorruptible » ! Je peux en tout cas vous donner un scoop…

 

Tous les visages se tendent. Les micros se rapprochent encore plus du visage de Martial.

 

MARTIAL  CLEMENT (en détachant bien les mots)

 

Le rôle de la Reine sera tenu par… une femme et celui de son soupirant… par un homme !

 

Martial s’engouffre dans le théâtre tandis qu’un brouhaha accompagne sa disparition.

 

à suivre...     

Haut de page

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.