" Images et Mots "

ACCUEIL

LITTERATURE

Liste Poèmes

CinéRimes

Scénarios

Spirale d'Amour

2 vies de J.Lacombe

Les Portes de Janus

Citations

La Goutte & Le Vase

Vie & drogue

Vie & cauchemar

Expérience d'Amour

Grande Invocation

Page J. Salomé

Livres à vendre

Allégorie astrologique

La drogue parle...

Message de l'au-delà

Liste complète

COMMANDER

CINEMA

Liste des Critiques

Commentaires films

Scénarios de films

Poèmes sur films

Musiques de films

Liste complète

NATUROPATHIE

 Composition aliments

 Massages

 Germe de blé

 Le "Virorgène"

 Plantes noms français

 Plantes noms latins

 Fleurs de Bach

 Aromathérapie

 Liste complète

MUSIQUE

Chansons : extraits

Musiques de films

Recette du bonheur

CD à vendre

Rap de "Prométhée"

Classique

Liste complète

PEINTURE

Liste complète

DIVERS

Anti-Guide Touristique

Photos d'animaux

Diaporamas

Calendrier C. Sagan

Réflexion sur le monde

OGM : procès

Nanotechnologies

Devenir Zombie ?

Biodanse

Micro-puce humaine

Liste complète

Nous écrire

LIENS

Vos commentaires

Plan du site

Partenaire de :

Merveilleux poèmes

Chez Ricou...

Livresse.com


Aromathérapie…

(Quelques petites précisions ou informations sur le sujet)

A PROPOS DES HUILES ESSENTIELLES...

A/ DEFINITION :

            Les Huiles essentielles sont des corps aromatiques et volatils extraits du règne végétal. Beaucoup de plantes ne possèdent pas d’Huile essentielle extractible, ou en possèdent très peu (par exemple, pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de menthe poivrée, il faut 400 kilos de plante ; pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de Mélisse, il faut entre 2 et 5 tonnes de plante !...). Ces considérations sont importantes à connaître pour ne pas être étonné par les écarts de prix de vente parfois très importants entre des produits portant le même nom et qui, donc, semblent les mêmes. Ils ne le sont souvent pas du tout, ainsi que nous le verrons dans la suite !      

            Il faut donc savoir que l’Aromathérapie est une thérapeutique merveilleuse, mais souvent assez onéreuse. Heureusement, les quantités d’huiles essentielles utilisées sont rarement importantes, ce qui n’empêche pas leur grande efficacité.

B/ L’HUILE ESSENTIELLE et LA PLANTE D’ORIGINE :

            1/ ESSENCES & HUILES ESSENTIELLES :

            Il est très courant de trouver des magasins offrant, à des prix très bas, d’innombrables flacons " d’essence de Romarin ", " d’essence de Thym "...sans autre précision. Il ne peut s’agir d’Huiles essentielles au sens propre du terme, pour deux raisons.

    o        Premièrement, parce que seul le terme " Huile Essentielle " peut garantir la pureté   du produit, tandis que le mot " essence " sous-entend mélange éventuel d’huile essentielle et de composés autres, parfois chimiques;

    o        Deuxièmement, parce qu’il existe au minimum quatre types de " Romarins " qui donnent naissance à des huiles essentielles de compositions différentes, avec, cela va de soi, des indications différentes.

            Il ressort de ceci au moins deux conséquences :

    o        D’une part, vous risquez d’utiliser des produits plus ou moins toxiques, ignorant quelle est la composition exacte de " l’essence ".

    o        D’autre part, il est probable que l’efficacité sera médiocre, voire nulle, puisque vous   n’aurez pas acheté le produit adapté exactement à votre pathologie.

            2/ ESPECE BOTANIQUE DE LA PLANTE :

            Voici sans doute un des points les plus importants à considérer si vous voulez utiliser efficacement les Huiles essentielles. Etant donné le prix des produits purs et les précautions à prendre avec un grand nombre d’entre eux, il est important de bien se faire préciser l’espèce botanique de la plante d’origine.

            Le domaine est très complexe. Quelques exemples :

    o        Le " Thym " banal que nous connaissons tous : il donne naissance à 7 ou 8 sortes d’huiles essentielles, suivant son origine et ses composants propres (Thym à géraniol, à thujanol, à linalol...).

    o        Revenons au " Romarin ". Comme nous l’avons dit plus haut, " essence de  Romarin " ne veut rien dire. Il est indispensable de préciser de quelle espèce  de Romarin il est question :

+ Romarin officinal à camphre : utilisé pour le foie, la vésicule, les  crampes...

+ Romarin officinal à cinéole : utilisé comme expectorant, pour les poumons, comme antibactérien.

+ Romarin officinal à verbénone : utilisé pour les bronchites...

            Vous voyez donc que les compositions chimiques de la plante sont variées et que les utilisations sont souvent différentes. De plus, le " Romarin à cinéole " n’a pratiquement pas d’effets nocifs, tandis que celui à camphre est agressif pour les muqueuses...

            Cet exemple simple permet de comprendre pourquoi il est si important de s’approvisionner en Huiles essentielles auprès d’un Laboratoire d’extraction compétent et surtout...honnête.

C/ EXTRACTION de L’HUILE ESSENTIELLE :

            Autre point à prendre en grande considération. Ainsi qu’il a été indiqué ci-dessus, lorsqu’il faut 500 kg ou 1 tonne de plante pour extraire un litre d’huile essentielle, il est particulièrement tentant de " couper " celle-ci avec des produits de synthèse (par exemple, on peut ajouter du thymol de synthèse à l’huile essentielle de Thym, ou de l’acétate de linalyle à l’huile essentielle de Lavande), voire même de changer complètement le produit par un autre qui en est proche (Mélisse remplacée par de la citronnelle asiatique). Ou encore, ce qui est courant et permet sans doute d’abaisser le prix de revient, il est fait appel à l’utilisation de solvants chimiques (hexane, benzène) pour extraire l’huile.

            Il est très difficile de détecter ces fraudes. Bien sûr, la chimie moderne permet d’analyser avec finesse les composants d’une huile essentielle, mais lorsqu’on sait que certaines possèdent plus de 100 principes actifs (cas de l’huile essentielle de " Melaleuca quinquenervia " ou même près de 250 ! (cas de l’huile essentielle de Sauge sclarée), on se rend compte de la difficulté presque insurmontable de procéder à ce genre de vérifications...

            Il est d’ailleurs intéressant de constater que l’Huile essentielle, avec ses dizaines de molécules chimiques naturelles, est beaucoup plus efficace que son constituant principal , parce que l’association de tous ses composants produit une " synergie ", un renforcement de l’activité thérapeutique.

            Le seul mode d’extraction qui respecte les composants très fragiles de la plante et qui est approprié à l’usage thérapeutique, est l’entraînement à la vapeur d’eau. Un certain nombre de Laboratoires respectent toutes ces règles, et il est tout à fait possible de trouver dans le commerce des Huiles essentielles pures et d’origine certifiée. Un bulletin de contrôle complet avec certificat d’origine est fourni.

D/ CONSERVATION des HUILES ESSENTIELLES :

            Elles peuvent s’altérer à l’air et à la lumière. C’est la raison pour laquelle elles sont livrées dans des flacons de verre teintés et doivent être conservées dans un endroit frais.

E/ UTILISATION des HUILES ESSENTIELLES :

            Comme nous l’avons déjà indiqué succinctement, les Huiles Essentielles sont des " concentrés " hyperactifs de plante (certaines sont antibactériennes ou antivirales : par exemple, l’huile essentielle de citron neutralise le pneumocoque en 1 à 3 heures et le méningocoque en 15 minutes !), mais, conséquence inévitable de leur grande activité, elles sont aussi souvent d’une utilisation délicate. Elles sont parfois même dangereuses.

            Il importe donc de ne pas les utiliser de n’importe quelle manière. Si le fait de tripler la quantité de plante pour une infusion peut ne provoquer que des malaises bénins, la même action avec une Huile essentielle peut être catastrophique ! Il importe donc de bien suivre la prescription, sans la " modifier " pour que ce soit " plus efficace "...

          Dans l’immense majorité des cas, l’Huile essentielle ne s’utilise jamais pure. Que ce soit en massage ou par voie orale.

            L’usage externe est le plus courant. Dans ce cas, l’huile essentielle est mélangée, dans des proportions variant de 5% à 30% environ, à des huiles végétales courantes (Pépins de raisin, Avocat, Germe de blé, Millepertuis, Arnica...).

            L’usage interne est parfois également possible et souhaitable. Toujours en très petites quantités. Mais dans ce cas, d’une part il est indispensable de faire très attention qu’il ne s’agisse pas d’huiles essentielles caustiques, d’autre part il ne faut jamais les absorber pures. Le plus souvent on ajoute 10% environ d’huile essentielle à du miel liquide. (par exemple, 5 gttes dans une cuillère à café de miel).

            Suppositoires et ovules peuvent également être préparés.

F/ PRIX des HUILES ESSENTIELLES :

            De grands écarts de prix existent entre les différents fournisseurs, pour les raison que nous avons évoquées précédemment. Vous en avez compris la raison. Mais il faut savoir aussi que, chez un même fournisseur, les prix varient dans des proportions vertigineuses entre les différentes plantes considérées. Ainsi :

    o        1 litre d’huile essentielle de bois de Cade coûte 450,00 F.

    o        1 litre d’huile essentielle de baies de Genévrier coûte 12 500,00 F.

    o        1 litre d’huile essentielle de Mélisse coûte 100 000,00 F !

            Heureusement, ces produits sont toujours vendus en flacons de 30 ml, ou 10 ml, parfois même 3 ml ! ce qui les met à la portée de presque toutes les bourses !

G/ CONCLUSION : Comment choisir ?…

  Le label H.E.B.B.D. a été créé afin de garantir la qualité d'une Huile essentielle à tous les stades de l'élaboration. Il définit trois critères fondamentaux certifiant l'origine et la nature exacte du produit. A savoir :

      ·         L'espèce botanique exacte, en latin, ainsi que nous l'avons vu au § B.2.

      ·         L'organe producteur (feuilles, fleurs…)

      ·         La spécificité biochimique qui varie selon le lieu et l'époque de récolte.

     

Il est donc important de n'acheter que des produits comportant ce label de qualité.

         Pour résumer ce qui précède, quelques points à noter lorsque vous achetez un tel produit :

    o        Bien vérifier que le flacon porte la mention : " Huile essentielle de.... " (et non : essence de...).

    o        Dans la grande majorité des cas, et surtout lorsqu’il s’agit de plantes possédant plusieurs types d’huile essentielle, le flacon doit porter le nom Latin de l’espèce botanique précise (ou le pays d’origine) : par exemple :

            " Huile essentielle d’Origan d’Espagne : Thymus Capitatus "

            " Huile essentielle d’Origan du Maroc : Origanum compactum "

            " Huile essentielle de Menthe poivrée : Mentha piperita "

            " Huile essentielle de Menthe verte : Mentha viridis "....

            " Huile essentielle de Romarin d’Espagne

            " Huile essentielle de Romarin de France

            " Huile essentielle de Romarin du Maroc...

    o        Enfin, si vous découvrez un jour un flacon de 125 ml d’essence de Mélisse à 200,00 F, vous pourrez être sûr à 100 % que...ce n’est pas de l’huile essentielle de Mélisse ! (la vraie coûterait entre 12 000,00 et 15 000,00 francs !!!)

            Nous espérons que ces quelques information vous seront utiles et vous permettront de faire le tri, pour une meilleure efficacité thérapeutique, entre ce qui est bon pour votre santé et ce qui l’est moins.

            De nombreux ouvrages ont été publiés depuis quelques années.

            L’un des grands " classiques " reste cependant l’ouvrage du Docteur Valnet : " AROMATHERAPIE " paru chez Maloine et en livre de Poche.

Un Site intéressant sur la Phytothérapie & l'Aromathérapie : SFPA

 

Enfin, sachez que, par un décret paru en 1986, certaines Huiles essentielles ne peuvent être vendues que dans les pharmacies. Ce sont les Huiles essentielles suivantes :

         Absinthe, petite Absinthe, Armoise, Cèdre, Hysope, Sauge, Tanaisie, Thuya.

 

 

Avertissement :  Tous les textes présents sur le site sont la propriété de leurs auteurs ou des maisons d'édition.

Le Site Web " Images et Mots " est déposé auprès de la Société des Gens de Lettres et protégé par le système CLEO.